• Les martinets, plus nombreux, volaient bas ...
    signe d'orage ?
    Bonne soirée !
    Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
    Antoine De Saint-Exupéry

    Il faisait chaud en promenant le Bidule ...


    votre commentaire
  • Devant la mer ...


    Devant la mer tu redeviens,
    sans fin tu redeviens :
    premier atome des premiers émois, bain dans le cœur absolu,
    bain dans le don déjà liquide des promesses et des baisers.

    Devant la mer tu redeviens un amant du vivant,
     ce bercé d'immortalité,
     de solitude
             et
     de pure inconscience.
     jacquesdor


    votre commentaire
  • Collines ....


    Joie des collines d’air pur
    d’ombres vertes sur la terre ronde
    comme une bon pain
    lignes creuses ondulantes …
    à la cime bleue des arbres
    joie des pas sautillant
    dans les sillons fertiles de demain.
    René Char


    votre commentaire
  • Ton souvenir est comme un livre ...


    Ton Souvenir est comme un livre bien aimé,
    Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé,
    Un livre où l'on vit mieux sa vie, et qui vous hante
    D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente.

    Je voudrais, convoitant l'impossible en mes voeux,
    Enfermer dans un vers l'odeur de tes cheveux ;
    Ciseler avec l'art patient des orfèvres
    Une phrase infléchie au contour de tes lèvres ;
    (…)
    Albert Samain


    votre commentaire
  • Si je devais faire le bilan de ma vie, je dirais qu'elle a été globalement heureuse, mais de deux sortes de bonheur ...
    La première partie, la guerre dont on m'a protégée au maximum, l'absence du père, prisonnier, mais ma mère et mes grands parents serrés autour de ma petite personne. L'école, j'aimais apprendre. Le travail, j'ai eu beaucoup de chance, l'amour, le mariage, mère, ce n'est pas mon rôle le plus intéressant, Des amis, des vacances des fêtes, une vie normale avec plus de joies que de peines.

    Puis, vers la cinquantaine tout s'effondre : ma mère d'abord qui meurt brutalement, mon père 5 ans plus tard, un divorce ... Bref 2 choix s'offrent à moi : couler ou devenir enfin moi.
    Je suis partie vivre dans la maison de mon enfance. La solitude, très important.
    J'ai croisé des gens merveilleux, simplement amicaux ou des thérapeutes.
    Le premier livre qui m'a donné à penser autrement, "Ecoute ton corps" de Lise Bourbeau, une Québécoise ...  puis d'autres, dans ce style, ont suivi ... et je sais que ça marche.
    Bon ça marche d'autant plus quand vous êtes en retraite et que les enfants ne vivent plus à la maison. Quand on aime la solitude, la vraie. Je me souviens, au début, j'ai éloigné tout le monde de moi et quand il m'arrivait de passer un moment avec une amie, le soir j'avais mal à la gorge car je n'avais plus l'habitude de la parole.
    Je vous raconte tout ça parce que sur mon quotidien du dimanche, Patrick Clervoy, que je ne connaissais pas, parle de "l'étrange pansement de l'esprit sur la maladie"
    et, au fond, ça confirme ce que j'avais compris de mon livre "écoute ton corps" nous avons tout en nous, ce qui ne veut pas dire que nous avons le pouvoir de l'immortalité de notre corps, mais que nous avons dans notre esprit les meilleures médecines du monde. TOUT EST EN NOUS !!!
    https://www.decitre.fr/livres/les-pouvoirs-de-l-esprit-sur-le-corps-9782738143464.html#resume

     

    Bilan ...


    votre commentaire
  • Il est l’un des derniers grands menhirs du Néolitique dréssés de l'  Occident , il  date probablement de la fin du Bronze ancien en Europe Bronze ancien : 1500 av. J.-C. environ.  Comme ceux de l’autre coté de la  Manche de l’enceinte astronomique dont Stonehenge reste le symbole prestigieux. En Europe, les menhirs constituent l'une des formes caractéristiques du mégalithisme au Néolithique jusqu'à la fin du Chalcolithique. Jusqu'à récemment, les menhirs sont associés à la culture campaniforme qui occupait l'Europe à la fin du Néolithique et au début de l'âge du bronze, entre 4500 et 2500 ans avant notre ère. Certains travaux récents sur les mégalithes de Bretagne suggèrent une origine plus ancienne, jusqu'à 6000 ou 7000 ans avant notre ère[ (Le cairn de Barnenez, daté de 4 600 av. J.-C. du début du Néolithique breton, est l'une des plus anciennes tombes monumentales au monde)
    http://an-uhelgoad.franceserv.com/peulven.htm

    Comme beaucoup de ses confrères, l’imagination populaire lui a attribué des pouvoirs de fécondité à partir du XIXème siècle. Les femmes souhaitant avoir un enfant devaient frotter leur ventre nu contre le monolithe et leur désir serait réalisé.
    http://kreizyarcheo.bzh/sites-archeologiques/sites-caracteristiques/menhir-de-kerampeulven

     

    Le grand menhir de kerampeulven ...


    votre commentaire
  • Le pont à coquille ...
    Pourquoi cette coquille ?
    Plusieurs hypothèses quant à la présence de cette coquille, qui plus est, sur un seul côté du pont.

    Les trois hypothèses techniques :

        la coquille permet de relier le pont à l'ancienne route « Buoux-Lourmarin » par une courbe serrée, quasiment en angle droit;
        la coquille joue un rôle de contrebutement, elle compense la pression de l'arche;
        l'érosion à cause du cours d'eau était plus prononcée côté coquille, et elle a forcé l'ingéniosité des batisseurs de l'époque pour garantir la bonne stabilité de l'ensemble.

    L'hypothèse du pèlerinage :

    la coquille fait naturellement penser à Saint-Jacques de Compostelle : était-ce un passage du pèlerinage ? Peut être, mais le monument semble manquer d'envergure symbolique pour être affirmatif.
    http://luberon.fr/tourisme/les-sites-touristiques/monuments/annu+pont-a-coquille-a-bonnieux+4031.html

     

    J'ai trouvé un pont rare : le pont à coquille ...


    votre commentaire
  • L'ingéniosité des termites ...
    Un magnifique exploit de la nature à travers l'Afrique sont les puissantes termitières. Construites entièrement en terre, ces structures peuvent être étonnamment hautes et abritent des colonies massives de termites. Non seulement cela, mais ils ont aussi une méthode très efficace pour réguler la température et la ventilation. En premier, les monticules sont généralement construits avec une orientation nord-sud. Cela permet au monticule d'absorber la chaleur à sa base lorsque le soleil est bas et d'éviter trop d'exposition à la chaleur pendant la partie la plus chaude de la journée. Les termites ouvrent et ferment une série d'évents à l'intérieur du monticule pour réguler l'air chaud qui monte à la base de la structure. Génial, non ?
    Les ingénieurs du monde entier ont pris conscience des capacités de conception des termites et les ont adaptées pour un usage humain. Le Eastgate Centre à Harare, au Zimbabwe, le plus grand complexe commercial et de bureaux du pays, a été construit sur des principes d'architecture verte inspirés des termitières. Ce bâtiment ne possède pas de système de chauffage ou de climatisation conventionnel, mais utilise un système passif composé de ventilateurs et d'évents pour réguler les températures tout au long de l'année. Il a été conçu par l'architecte local Mick Pierce, qui a également conçu un bâtiment similaire à Melbourne, en Australie.
    http://biomimetisme.eklablog.com/ventiler-et-isoler-grace-a-la-nature-c17270649

     

    La nature est le plus bel inventeur ...

    La nature est le plus bel inventeur ...


    votre commentaire
  • C'est vrai que depuis l'ère industrielle les américains ont été les champions en presque tout, mais à l'époque, nous ne savions pas qu'ils allaient entraîner la mort lente de notre univers ...
    Mais les locomotives de ce style donnaient une telle impression d'invincibilité que j'ai succombé ...
    http://art-decodence.tumblr.com/post/170578034186/the-empire-state-express-the-burlington-zephyr

     

    L'art des locomotives à l'américaine ...


    votre commentaire
  • Né à Lévis (Qc) en juin 1953, Emmanuel Garant est fils aîné de parents artistes peintres reconnus, André Garant et Louise Carrier.  Son enfance a baigné dans un milieu où l'expression artistique était la chose la plus importante dans la vie. Pour lui, cette époque demeure une des plus belles périodes de sa vie, malgré la situation précaire dans laquelle vivait ses parents. Mentionnons que vivre de l'art dans les années cinquante, était un vrai «tour de force». Chez les Garant-Carrier, la vie au quotidien était un mélange d'odeurs d'huile de lin, de peinture, de couleurs et de bon café noir embaumant  toute la maisonnée.
    http://www.emmanuelgarant.com/Oeuvres%20recentes%20I.htm

     

    Le monde d'Emmanuel ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires