• Attention fragile ...


    Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.
    C'était une connerie.
    Du moins dans son acception banale et contemporaine.
    Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas.
    Elle use. Fragilise. Affaiblit.
    L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves.
    C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
    En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée.
    Jean-Christophe Grangé,


    votre commentaire
  • Avec le coeur ...


    Les personnes sensibles sont faites ains i:
    elles font tout avec le cœur
    et même si elles en ont plein de cicatrices,
    elles ne changeront jamais
    continueront à faire tout avec le cœur
    parce que ce n'est pas un choix,
    c'est une façon d'être,
    une façon de vivre.
    Agostino Degas


    votre commentaire
  • Mon désir ...


    Mon seul désir serait de me taire près de toi,
    comme à certaines heures,
    ou de me réveiller,
    toi encore endormie,
    de te regarder longuement,
    attendant ton réveil.
    C’était cela,mon amour,
    c’était cela le bonheur!
    Albert Camus à Maria Casarès


    votre commentaire
  • Il y a du plaisir dans les bois sans chemin,
    il y a un ravissement sur le rivage solitaire,
    il y a la société, où personne n'interfère,
    par la mer profonde, et la musique dans son rugissement;
    J'aime moins l'homme que la nature ...
    http://end0skeletal.tumblr.com/post/182589333244/moss-mimic-stick-insect-photos-by-andreas-kay

     

    Se mêler à la nature ... les phasmes ...


    votre commentaire
  • Le théorbe ou téorbe (ou encore tüorbe1) est un instrument à cordes pincées — une sorte de grand luth — créé en Italie à la fin du XVIe siècle.

    Au XVIIe siècle, l'évolution du théorbe a suivi deux voies :

        le théorbe romain, encore appelé chitarrone ;
        le théorbe de Padoue.

    Les joueurs de théorbe se nomment théorbistes.

    Le théorbe était utilisé à la fois pour la basse continue et comme instrument soliste. Il servait aussi pour l'accompagnement du chant. Au XVIIIe siècle, en France, on utilisait surtout le théorbe d'accompagnement, instrument très imposant. Les théorbes ont disparu au cours du XVIIIe siècle, avant de réapparaître au XXe siècle avec le renouveau de l'interprétation de la musique ancienne sur instruments d'époque.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orbe

     

    Le théorbe ...


    votre commentaire
  • Le site de Déas, actuellement Saint Philbert de Grand Lieu, a été donné à la fin du 7e siècle à Philibert lorsqu’il fonda son monastère à Noirmoutier, pied à terre sur le continent pour profiter sans doute des ressources du lac.

    Vers les années 819, l’abbé Arnulf construit un monastère pour vivre sous la règle de saint Benoît, selon la réforme imposée par l’empereur Louis le Pieux et son conseiller Benoît d’Aniane.

    Devant les attaques des Vikings, les moines de Noirmoutier y transfèrent le sarcophage de saint Philibert  en 836. On agrandit alors l’église avec une crypte et de grands pèlerinages s‘y déroulent.
    http://www.stphilbert.fr/un-site-monastique-une-abbatiale/
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

     

    C'est une merveilleuse vieille dame ...


    votre commentaire
  • Les Grecs anciens sont réputés aujourd'hui pour leur pensée avancée. Nous avons tous entendu parler d’Aristote et de Socrate, et les écrits des Grecs ont influencé la pensée moderne de toutes les manières possibles - de la manière dont nous écrivons la fiction à la façon dont nous comprenons le monde qui nous entoure. Ils étaient des centaines d'années en avance sur leur temps en mathématiques et en politique.

    Mais peut-être que leurs plus grandes réalisations étaient dans le domaine de la mécanique. Des premiers ordinateurs à la première tour de l'horloge, les anciens Grecs ont construit des machines vraiment étonnantes, dont certaines n'existeraient plus avant 1 000 ans. Certaines étaient pratiques, d'autres simplement pour le plaisir ou pour aider à des démonstrations scientifiques.

    Le kleroterion ...

    L’ancienne version grecque de la démocratie peut sembler primitive à nos yeux modernes, mais elle a utilisé un dispositif très novateur pour garantir que les jurys soient toujours composés de personnes qui ne pourraient pas être corrompues ou influencées d’une autre manière : une machine à randomisation.

    Un kleroterion était une sorte de machine à sous avec quelques entonnoirs, une manivelle, un trou et 500 petites fentes. Lorsqu'un jury était réuni pour un procès, chaque membre du jury apportait avec lui une pièce d'identité - une mince pièce de bronze ou de bois sur laquelle était apposé son identifiant, appelée pinakion. Ceux-ci étaient tous été insérés dans les fentes. Un officier a fait basculer une poignée de balles dans les cheminées en haut de l'appareil, certaines noires, d'autres blanches. Il a ensuite tiré la manivelle, provoquant une balle à sortir. Si la balle était noire, la rangée de pinakia était supprimée et ces jurés ne serviraient pas ce jour-là. Si la balle était blanche, ces jurés étaient éligibles. L’officiel a tiré la manivelle pour chaque rangée de pinakia jusqu’à ce qu’elles soient toutes acceptées ou rejetées. Il n'y avait aucun moyen de prédire quelle balle sortirait pour quelle ligne, garantissant ainsi que personne ne pouvait deviner avant le procès qui ferait partie du jury, ce qui l'empêcherait d'influencer leurs décisions.
    https://www.dailymotion.com/video/x5mr89u

     

    Les inventeurs grecs ...

     


    votre commentaire
  • Le travail de la photographe Helene Harvard est magnifiquement peint.

    Débordant de pastel et de saccharine, ses photographies de voyage colorées montrent un oeil naturel pour le ton et la composition; comme en témoigne cette récente série tournée à La Havane.

    Elle voulait capturer «le côté de la décadence urbaine de Cuba», dit-elle. «Je me suis promené dans les rues et je suis tombé amoureux de l'atmosphère unique, des couleurs et de la forme. J'ai choisi d'éditer ces images de la manière dont je perçois cet endroit étonnant. ”

    Elle a ajouté: «C'était fascinant pour moi de découvrir comment les gens vivaient sous le communisme… Je pensais que la population avait probablement rêvé d'un monde meilleur avec le communisme, mais c'était une illusion.
    https://www.creativeboom.com/inspiration/the-dreamy-pastel-hues-and-crumbling-facades-of-cubas-illusion/

     

    Un Cuba pastel ...


    votre commentaire
  • Nicole Garilli est une artiste peintre contemporaine qui vit à Collioure.
    Plongée dans le milieu artistique depuis son enfance et bercée par la musique, elle développe tôt son goût pour les arts graphiques.
    Alliant des études en sciences économiques à différentes expériences: photo, dessin... elle crée également des bijoux, des vêtements.
    De toutes ces expériences s'en détachera une véritable passion pour la peinture.
    https://www.artmajeur.com/garilli

     

    Le monde de Nicole ...


    votre commentaire
  • Au tournant du XXe siècle, le mouvement anarchiste, en plein essor, influence maints aspects de la vie sociale : syndicalisme, mutuellisme, écologie, végétarisme... La société dominante, bourgeoise, le combat sans merci. Certains anarchistes, lassés d'attendre le « Grand Soir », décident de se lancer, de vivre selon leurs principes. Ils vont donc s'organiser en communautés, en milieux libres, tels qu'ils s'appellent alors, généralement en milieu rural, souvent ouvertes sur des activités « extérieures » en relation avec les populations locales : imprimerie de journaux, de publications, écoles nouvelles, propagande syndicale...

      Michel Mathurin, cinéaste, réalisateur, auteur de plusieurs films docu-fiction comme « Hors Les Lois La Servitude - Marius Jacob », ou « Y'en a pas un sur cent et pourtant, ils existent – Histoire du syndicalisme d'action directe », nous fait revivre ici, avec l'aide d'historiens comme Michel Antony, cet épisode de passion, ce rêve de société nouvelle que l'on a cherché à concrétiser. Cet œuvre cinématographique devient un témoignage historique rare pour comprendre les voies, les analyses, qui parcouraient le mouvement ouvrier et ce jusqu'à aujourd'hui. Car le rêve communautaire, libertaire, ressurgissant après mai 1968, ne s'est pas éteint : cet idéal d'une vie collective laissant sa place à l'individu est trop ancré chez chacun de nous pour que ces tentatives ne ressuscitent pas régulièrement.
    https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/vivre-l-anarchie-film-documentaire-214453

     

    Vive l'anarchie ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires