• Mais encore un après-midi magnifique ...
    Les vignes vierges jettent leurs derniers éclats.
    Les eleagnus diffusent leur doux parfum !
    Belle soirée !
    Montre à la nuit que tu reçus silencieusement
    ce qu'elle t'a apporté.
    Ce n'est que lorsque tu te seras confondu avec elle
    que la nuit te connaîtra.
    Rainer Maria Rilke

    Les matins sons incertains ...


    votre commentaire
  • Les vagues ...


    Pour se faufiler
        Dans l’étroit canal
        Qui menait au port avant les bassins,

        Elles se pressaient, tes vagues,
        Lors de la marée,
        Elles se bousculaient.

        Elles avaient besoin
        Que l’interminable
        Soit fini pour elles.
        Eugène Guillevic


    votre commentaire
  • Il était une fois ...


    Tous ces regards croisés
        vieilles étoiles
        des rengaines de faubourg
        et nos amours ? la lune éclaire
        obliquement les carrefours
        où nous dansions et les terrasses
        avec les ombres des buveurs
        dérivent doucement vers le fleuve
        le corps de la ville s'efface
        et l'eau brumeuse de l'oubli
        gagne peu à peu les visages
        comme si le peintre endormi
        s'était séparé des images
        Jean-Claude Pirotte


    votre commentaire
  • La honte ...



        - Qui appelles-tu mauvais ?
        - Celui qui veut toujours faire honte.
        - Que considères-tu comme ce qu’il y a de plus humain ?
        - Épargner la honte à quelqu’un.
        - Quel est le sceau de la liberté conquise ?
        - Ne plus avoir honte de soi-même.           
         Nietzsche



    votre commentaire
  • Aujourd'hui, quand on veut conserver du lait le plus longtemps possible, on achète du lait UHT ou du lait « longue conservation ». Mais à l'époque, la pasteurisation et les techniques de chauffage pour éliminer la flore microbienne du lait cru n'existaient pas... Nos amis du pays des Tsars (la Russie !) ont donc inventé une technique tout ce qu'il y a de plus ingénieuse et 100% naturelle pour conserver le lait : laisser des Rana Temporia (des grenouilles mignonnes comme tout !) y faire trempette ! En effet, comme ces charmants amphibiens secrètent, via leur peau, des substances antimicrobiennes, cela permettait au lait de se conserver sans fermenter et sans développer de bactéries. Miam miam !

     

    Du lait à la grenouille ....


    votre commentaire
  • En mars 2017, dans le quartier ouvrier de Matariya, près du Caire, une mission archéologique fait une découverte sur le site antique du temple d'Héliopolis : un torse monumental puis une tête sont exhumés. Un élément alerte les archéologues : l'immense statue est faite de quartzite, l'une des roches les plus nobles de l'Antiquité. Rapidement, la mission identifie ce colosse comme l'un des derniers grands pharaons d'Egypte : Ramsès II.

    Après nettoyage de la statue, on découvre un nom gravé : Psammétique, l'un des derniers grands pharaons d'Egypte presque un inconnu alors qu'il avait réussi à faire revivre une Egypte morte et divisée pour en refaire une grande nation.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Psamm%C3%A9tique_Ier

     

    Le dernier très grand Pharaon était presque un inconnu ...


    votre commentaire
  • Depuis qu’il existe, le touriste est objet de moqueries. C’est comme ça, c’est un fait universel, parfaitement justifié, que nul ne pense à discuter. Il semble né pour deux choses : payer plus cher dans les restaurants et recevoir des moqueries dans le dos. C’est ce qu’on appelle un couillon. Mais la meilleure moquerie, la plus sincère, la plus mordante même ne remplacera jamais la critique ni le mépris.

    Le touriste peut se trouver dans deux types de situations.
    1) Il s’ébat dans un lieu disons neutre (une plage, une montagne, une île déserte) : c’est son nombre qui produit la nuisance. Trois types qui se bronzent sur une plage ne font pas disparaître la plage. Cent mille types, si : sous les serviettes. Idem pour les silhouettes bariolées qui encombrent l’espace gigantesque de la montagne : elles la polluent autant par leur nombre, par leur esthétique de supermarché, que par l’absolue inutilité de leurs agissements. Descendre et monter, faire des glissades, des roulades, des sauts, ça devrait être réservé à l’école maternelle.

    2) Il visite un site, un bâtiment, une ville, un musée, une connerie quelconque : là, c’est son inculture manifeste, amplifiée par l’incongruité de sa tenue, qui fait scandale. Plus encore que sa personne multipliée. Il n’a pas besoin de déferler en troupeaux serrés, il peut dénaturer les lieux tout seul, leur ôter tout charme par son unique présence. Imaginez: vous êtes assis sous les arbres plusieurs fois centenaires d’un jardin de ville créé sous le triple patronage du silence, de la douceur et de l’harmonie (le jardin du palais St Pierre, à Lyon, par exemple). Soudain, deux cons en short font passer leurs gros culs sous votre œil, dégoisant un baragouin d’importation dont vous ne comprenez heureusement rien, et se selfisent à tour de bras en exhibant des mâchoires à fast-food : silence, douceur et harmonie s’anéantissent immédiatement, rendant le lieu aussi inhospitalier qu’un centre culturel de ville moyenne. La simple présence des fâcheux, renforcée par leur accoutrement et leur attitude, vide le site de ce qu’on était justement venu y trouver. Par une ironie qu’un touriste ne peut comprendre, sa présence lui ôte ce que lui aussi, suivant les conseils d’un Guide quelconque, était censé venir photographier.
    Extrait d'article de beboper

    Le touriste, devenu de masse ...

     


    votre commentaire
  • Lorsque des personnes jouissant de la notoriété et de la fortune  meurent, on s'attend à ce fasseny un testament. Cependant, ce n'est pas le cas pour beaucoup de célébrités.

    Qu'ils soient jeunes comme Heath Ledger  ou plus âgés comme Aretha Franklin (récemment décédée sans testament), il s'est avéré que c'était une sacrée affaire pour ceux qui en ont la chargedu partage après le décès de la célébrité. Lorsque la poussière retombe, des choses étranges et intéressantes peuvent se produire.

    Bob Marley

    Comme Bob Marley était un rastafarien, créer un testament aurait affirmé une croyance en la mort contraire à la foi. À la mort de Marley à l'âge de 36 ans, ses biens ont été distribués à son épouse, à sa mère et à 11 enfants conformément à la loi jamaïcaine.

    Étant donné que sa femme, Rita, avait reçu une si petite partie, ses avocats lui ont recommandé de contrefaire et de forger des documents lui transférant des quantités massives de sa succession.

    Elle a été vendue par l’un des anciens dirigeants de Marley. L'avocat et le comptable impliqués - ainsi que Rita - ont été reconnus coupables par un tribunal et Rita a été destituée de ses fonctions d'administrateur de succession.

     

    Les héritages ... quelle histoire ...


    votre commentaire
  • Mais c'est vraiment un sacré travail dans la chevelure, le maquillage ... et la photo
    Allez, soyons fous ? folles ?
    https://www.behance.net/gallery/69809761/O-L-A-B_Contessa

     

    Si vous voulez passer inaperçue .... c'est raté ...


    votre commentaire
  • Onofrio Pacenza est né à Buenos Aires le 6 mai 1904. Il étudie l'architecture et la décoration et entre à l'Académie nationale des beaux-arts. En 1928, il obtient son diplôme de professeur de dessin et enseigne dans cette institution aux cours de dessin, composition et peinture. Il enseigne également le dessin et la géométrie à l'École nationale des beaux-arts "Manuel Belgrano". Fait un voyage d'étude en Europe.
    http://www.artnet.com/artists/onofrio-pacenza/

     

    Le monde d'Onofrio ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires