• La nature ...


    La nature absorbe, envahit, enveloppe, étreint ;
    elle soutient comme une espérance,
    comme une certitude ;
    elle émeut, console, sourit et se livre à ceux qui l’aiment.
    Elle est mystérieuse et visible,
    toujours vivante, toujours nouvelle ;
    son silence parle ;
    ses bruits, ses murmures révèlent l’harmonie.
    Elle est aussi belle dans sa simplicité
    que dans ces magnificences ;
    le dernier des brins d’herbe est rempli de sa beauté.
    Henri Dujardin


    votre commentaire
  • Des mots à la mer ...


    L'océan
    c'est la page

    La mer
    une houle
    de mots

    Ils
    dansent
    pleurent
    rient
    se conjuguent
    imparfaits
    présents
    à l'infini
    au futur
    aussi
    leo2hurlevent


    votre commentaire
  • Les arbres peuvent dire si les cerfs essaient de manger leur écorce. En raison de leur capacité à détecter la salive des cerfs, les arbres se défendent en produisant des excès d'acides qui donnent un goût amer à leur écorce de sorte que le cerf va perdre de l'intérêt à les manger s'en ira voir ailleurs.
    Au printemps, les jeunes pousses délicates éclairent la forêt. Les bourgeons et les pousses sont l'avenir des forêts car ils permettent aux jeunes arbres de croître. Le problème pour les arbres est que les chevreuils aiment les manger. Avec un peu de chance, ces jeunes pousses rongées grandiront plus lentement que leurs congénères non-mordus. Dans le pire des cas, ils deviendront des arbres rabougris, ou ils devront renoncer à leur lutte pour la survie après un certain nombre d'années. À cet égard, les chevreuils peuvent causer beaucoup de dommages et nuire à la régénération de nombreuses espèces d'arbres à feuilles caduques.
    Afin de se protéger contre les chevreuils, les arbres ont délibérément mis en place un combat. En étudiant les jeunes hêtres (Fagus sylvatica) et des érables (Acer pseudoplatanus), des biologistes de l'Université de Leipzig et le Centre allemand de recherche intégrative de la biodiversité (IDIV) ont maintenant découvert que les arbres sont capables de reconnaître avec précision si une branche ou un bourgeon a été délibérément grignoté par un chevreuil ou tout simplement arraché au hasard par une tempête ou une autre perturbation mécanique. La salive des animaux leur donne le signal. Si un cerf se nourrit d'un arbre et laisse sa salive derrière, l'arbre va augmenter sa production d'acide salicylique. Cette hormone, à son tour, va augmenter la production de tanins spécifiques. Certaines de ces substances vont influencer le comportement alimentaire des chevreuils, avec le résultat que les cerfs perdent leur appétit pour les pousses et les bourgeons. En outre, les jeunes plants augmentent leurs concentrations d'autres hormones, les hormones de croissance, en particulier. Ces hormones stimulent la croissance des bourgeons restants pour compenser les perdus.

    Les arbres savent se défendre ...


    votre commentaire
  • En 2011, les archéologues creusant un site pré-inca au Pérou ont trouvé le tombeau d'une prêtresse avec huit autres. Bien que cette découverte était impressionnante, ce qu'ils ont trouvé en-dessous d'elles était encore plus intrigant.
    En 2013, les archéologues sur le même site  ont déterré une chambre construite pour inonder. Il semble que le tombeau était une partie d'un ancien culte de l'eau.
    La tombe inondée a été construite par des habitants du groupe Lambayeque qui existaient il y a quelques 800 ans, et à l'intérieur il y avait quatre ensembles de restes humains, l'un orné de perles  turquoise et coquilles. Les trois autres étaient plus humblement vêtus; c'était une pratique courante chez les riches d'être enterrés avec un entourage qui les accompagnerait dans l'au-delà.
    http://www.neotrouve.com/?p=11081

    Les tombes et l'histoire ...


    votre commentaire
  • L'Atlantide a été popularisée dans le mythe depuis des millénaires. L'idée d'une ville perdue, de personnes prospères, qui peut-être auraient eu connaissance de technologies intéressantes est une idée fascinante. Certains mythes vont même jusqu'à suggérer que le peuple de l'Atlantide, en quelque sorte, aurait continué à survivre sous l'océan.Certains suggèrent même qu'ils sont responsables du triangle des Bermudes.
    Cependant, selon toute vraisemblance, si l'Atlantide a existé, c'était juste une île ordinaire frappée par une catastrophe naturelle. Les premières références à un tel endroit se trouvent dans une allégorie de Platon à propos de la soudaineté de ma disparition de quelque chose  et sur l'orgueil de ne pas être préparés à ce danger danger. Beaucoup de gens sont convaincus que c'est la vérité, et que l'Atlantide n'a jamais existé.
    http://ovnis-direct.com/atlantide.html

    Mythes ou réalités arrangées ...


    votre commentaire
  • Les fortifiants pour les cheveux étaient une grande entreprise pour les pourvoyeurs de médicaments brevetés, promettant d'arrêter qu'ils blanchissent, les pellicules, et la repousse. Les ingrédients incluaient le plomb, le borax, la cochenille (insectes rouges écrasés), le nitrate d'argent, l'arsenic et de fortes doses d'alcool. Sans surprise, ces fortifiants étaient populaires pendant la prohibition aux États-Unis, l'emballage du même coup  vous donnait l'impression de boire un whisky. Ils avaient très peu d'effets sur les maux qu'ils tentaient de soigner !!!
    Perso, je vous conseillerais certaines huiles essentielles, très efficaces, non pour une calvitie bien installée mais pour une chute de cheveux due à la fatigue ou à certains médicaments.
    Je me souviens aussi :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trole_Hahn

    Médecine d'antan ...


    votre commentaire
  • David Paul Carr est un merveilleux photographe anglais qui est basé à Paris.
    Là il vous livre une série sur le Bénin.
    http://davidpaulcarr.com/ketou-photogallery/

    Le Bénin par David ...


    votre commentaire
  • Alexander Jackson Davis (1803-1892) était un architecte américain. Il construisit plusieurs villas en style néogothique.
    Dans les tableaux que je vous présente, j'aime beaucoup qu'il y ait une construction,
    parfois ce sont des rues ou des villages originaux ...
    L'homme que je vous présente, pour une fois, n'est pas un peintre mais un architecte, mais à une époque où certaines maisons ressemblaient à des oeuvres d'art. Bon, je suppose que ce n'était pas des gens du peuple qui commandaient ces demeures lol

    Les belles demeures d'Alexander ...

    Les belles demeures d'Alexander ...

    Les belles demeures d'Alexander ...

    Les belles demeures d'Alexander ...

    Les belles demeures d'Alexander ...

    Les belles demeures d'Alexander ...


    votre commentaire
  • En fait, tous nos maux viennent des banques qui nous font miroiter que la vie ne peut être vécue que si nous vivons en empruntant, c'est-à-dire en les engraissant avec les intérêts.
    Elles ont oublié de nous parler de leurs traders qui bousculent les finances du monde et le font crever. Elles ont oublié de nous parler de leurs comptes off-shore ... elles ont oublié de nous dire qu'elles n'en ont rien à foutre de nous que nous ne sommes que des bourses à piller. Elles ont oublié de nous dire que la fameuse crise pour la classe moyenne et les pauvres avaient été organisée par elles et que nous avons dû rembourser leurs pertes ... leurs pertes ... encore faudrait-il vraiment savoir quelle perte puisque c'est une mafia qui ment et nous exploite.
    Kerviel ? un tradeur, un employé donc, tout le monde sait ce qu'est une pyramide hiérarchique. Kerviel n'était pas le grand patron de la société générale, qu'un employé à un poste défini.
    Voler ? tricher ? oh non, ce n'est pas bien mais quand on voit le procès qui lui est fait par sa banque qui est seule responsable hiérarchiquement ...
    Quand on voit qu'à la tête de leur Europe nous avons des Junker, des Barroso et cette commissaire aux comptes qui a triché, Lagarde et Tapie ...
    On ne pourrait pas lui foutre la paix à Kerviel ?
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article32453

    La mafia des banksters ...


    votre commentaire
  • Par Fabrice Nicolino

    Je viens de me rendre compte que je n’ai guère parlé d’Ouessant, cette île de notre petit Far West à nous. C’est absurde, ce serait presque criminel, mais heureusement, c’est fini. Ouessant, à 12 mille marins de Brest seulement, mais protégée par le passage du Fromveur – punaise, quel courant ! – et les dauphins de la mer d’Iroise. Ouessant, huit kilomètres au mieux dans sa longueur, quatre kilomètres au mieux dans son épaisseur. C’est un lieu fou, l’un des plus beaux de ma mémoire.

    Un jour de vent calme, car cela arrive, j’ai pris le sentier côtier depuis Lampaul, et j’ai marché en direction de Pern. La pointe de Pern. Les coqs chantaient, les cloches de l’église dansaient, c’était juin, avant que les fous furieux du véritable été ne débarquent. En une poignée de minutes, j’étais face à Youc’h Korz, un îlot de granite rose – porphyroïde et cataclastique, puisque vous voulez tout savoir – encerclé de bouchons blancs flottant au rythme de la vague. Des goélands, bien sûr. Des argentés, bien sûr, et deux ou trois goélands marins, bec géant et casaque noire.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article32452

    Protégeons nos paradis ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires