• Une journée à la fois douce et rude !
    Je songe à un sur-matelas chauffant pour l'hiver prochain ...
    Bonne soirée !
    Ainsi les lueurs de la nuit aspergent d'or la lagune
        et c'est encore l'architecture de l'homme qui ourdit ses étoiles.
        Julio cortazar

    Le froid s'insinue ...

     


    votre commentaire
  • Dépasser la peur ...


    Déchire ces ombres enfin comme chiffons,
        vêtu de loques, faux mendiant,coureur de linceuls
        singer la mort à distance est vergogne,
        avoir peur quand il y aura lieu suffit.

        À présent,
        habille-toi d'une fourrure de soleil et sors,
        comme un chasseur contre le vent.
        Franchis comme une eau fraîche et rapide ta vie.

        Si tu avais moins peur,
        tu ne ferais plus d'ombre sur tes pas.
        Philippe Jaccottet
       


    votre commentaire
  • O !!!


    O ta main
        première île de l’archipel de ton corps
        O ton corps
        qui m’embrase la tête
        avant que tout entier j’en brûle.
        Après tant de liens de cendres
        enfin le feu.
        Alain Borne


    votre commentaire
  • Un puits ...


    Si chaque jour
    tombe dans chaque nuit
    il existe un puits
    où la clarté se trouve enclose.

    Il faut s’asseoir sur la margelle
    du puits de l’ombre
    pour y pêcher avec patience
    la lumière qui s’y perdit.
    Pablo Neruda


    votre commentaire
  • Un peu de botanique :
    Le gui est considéré comme une plante parasite ou plus exactement un hémiparasite, car il produit sa chlorophylle et ses propres sucres. Dès que la température extérieure atteint 10°, la graine germe et se colle à l’arbre.
    Ne sachant pas extraire du sol les substances nutritives, la plante se développe grâce à son suçoir qui traverse l’écorce de l'arbre sur lequel elle s'est installée, et atteint la sève dont elle se nourrit. Le gui peut vivre jusqu'à une trentaine d'année, sur son support.
    Ses fruits sont ronds, blancs et visqueux, d’où son nom latin Viscum album.
    Le gui est une plante dioïque, avec des touffes à fleurs femelles et d'autres à fleurs mâles.
    Les fruits du gui macérés, fermentés et cuits, donnent une colle très adhésive qui servait de glue.
    Certains arbres comme les ormes et les platanes développent des substances chimiques qui empêchent l'installation du gui.
    http://www.equi-nox.net/t9497-le-gui

    http://www.bucheron-sylviculteur.fr/Les-relations-du-Gui-et-de-l-arbre.html

     

    Le gui n'est pas si inamical que ça !


    votre commentaire
  • Tous les trains électriques roulent désormais à l'énergie éolienne aux Pays-Bas. L'énergie nécessaire, qui correspond à 1% de la consommation nationale annuelle, provient de parcs éoliens installés en Hollande et de pays proches.

    Les trains hollandais ont souvent le vent dans le dos au pays des polders. Désormais les trains électriques roulent grâce à la force du vent. La société de chemins de fer des Pays-Bas, la NS, a en effet conclu un contrat en 2014 avec Eneco pour que l'entreprise lui fournisse les 1,4 tetrawatt permettant de faire rouler les wagons. C'est aujourd'hui chose faite. Cette énergie, équivalente à 1% de la consommation nationale, provient de parcs éoliens locaux mais aussi installés en Belgique, Suède et Finlande.
    http://www.lefigaro.fr/societes/2017/01/14/20005-20170114ARTFIG00016-les-trains-hollandais-roulent-grace-a-la-force-du-vent.php

     

    Des trains à vent ...


    votre commentaire
  • Le Pignolat de Nostradamus est une spécialité pâtissière de Saint-Rémy-de-Provence dans laquelle entrent pignons, sucre, eau de rose et fenouil.

    Cette recette a été reconstituée à partir du Traité des confitures et fardements qu’écrivit Nostradamus en 1552.

    Le pignolat du Moyen Âge, réalisé à base d’amandes, des pistaches, de pignons et de sucre, passait pour aide à la conception.

    Les pignolats ont une forme de croissant.
    http://cakesinthecity.blogspot.fr/2006/12/petites-lunes-aux-pignons-pignolats.html

     

    Pâtisseries de nos régions ...


    votre commentaire
  • La poste pneumatique ...
    Les systèmes de tubes pneumatiques représentaient un type différent de vision d'un tunnel. Sous New York City, les travailleurs rencontrent encore occasionnellement des vestiges de ce qui était autrefois un système de distribution de courrier souterrain florissant. Alimentés par des soufflantes rotatives positives et des compresseurs d'air à mouvement alternatif, les tubes à courrier pneumatiques pouvaient voler sous la ville à un taux de 100 mi / h, peu importe la neige ou les grondements de la circulation aérienne. À une époque, il y avait 136 opérateurs à New York, appelés rocketeers. Ils pourraient envoyer un tube toutes les 12 secondes. Dans les années 1950, 55% du courrier de New York était envoyé par tubes.
    Il y avait cependant des problèmes. Chaque conteneur ne pouvait contenir que cinq livres et ne pouvait transporter plus d'un type de courrier. Le processus était coûteux, en partie parce que chaque conteneur devait être trié deux fois. Le temps gagné en tirant le courrier à travers les tubes a été perdu dans le tri et le recours. Le système a été suspendu de 1919-1922, brièvement ressuscité à New York et à Boston, et finalement abandonné en 1953.
    https://www.laposte.fr/chp/mediasPdf/maitrise/cermak.pdf

     

    Que savons-nous vraiment du voyage de nos lettres ?


    votre commentaire
  • Cette période marque le 100e anniversaire d'une loi du Parlement qui a accordé aux femmes de plus de 30 ans au Royaume-Uni la possibilité de voter. Pour annoncer ce moment important dans le suffrage des femmes, le coloriste et restaurateur de photo Tom Marshall a décidé de mettre en couleur huit photos en noir et blanc de femmes luttant pour leurs droits.

    Le travail de Marshall offre une vue unique sur une période de changement. Sur les photos, les leaders du mouvement du suffrage posent pour la caméra. Les suffragettes (qui se distinguent de l'étiquette plus large des suffragettes par leur volonté de prendre des mesures militantes) sont arrêtées. Une femme regarde à travers une vitre brisée à la prison de Holloway (où quelque 300 Suffragettes ont été emprisonnées et gavées) après l'explosion de deux bombes, une tentative des Suffragettes de faire exploser une partie du mur sud-est de la prison.
    https://www.smithsonianmag.com/smart-news/let-these-old-photographs-womens-suffrage-inspire-anew-full-color-180968127/#54HsLTS6DRzSSWFS.99

     

    Les suffragettes ...


    votre commentaire
  • Léon Spilliaert (né à Ostende le 28 juillet 1881, mort à Bruxelles le 23 novembre 1946) est un peintre belge ayant fréquenté le milieu du symbolisme belge, dont Maeterlinck et Verhaeren furent les membres les plus connus. Ses influences vont de Edvard Munch à Fernand Khnopff, mais aussi Nietzsche et Lautréamont, tandis que ses peintures ainsi que les thèmes qu'elles représentent peuvent être rapprochés de ceux d'Edward Hopper, contemporain de Spilliaert. Il fut proche de James Ensor, autre peintre belge.
    https://www.fine-arts-museum.be/fr/la-collection/leon-spilliaert-la-digue

     

    Le monde de Léon ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires