• Au chaud, ça n'est pas vraiment dérangeant !
    Bonne soirée !
    Nous passons les uns près des autres, cachant mal nos étoiles, nos vertiges.
    Jules Supervielle

    Le soleil n'a pas tenu toute la journée ...


    votre commentaire
  • Refuges ...


    Nous ne changerons pas le monde
    mais nous créerons des refuges ;
    une fenêtre,
    un souvenir,
    une chanson,
    un espoir,
    une épaule,
    que sais-je,
    mais des refuges, des refuges !
    Et sans cesse nous prolongerons la trêve.
    Paul Lambda


    votre commentaire
  • L'aimantation ...


    L’aimantation ...
    c’est aussi un amour,
    autant que la promiscuité.

    C’est une passion autrement ancienne et féconde
    que celle qui s’exprime par les yeux rougis de pleurs ou se manifeste par le frottement.

    Je suis aussi à l’aise dans cet amour qu’une étoile dans sa constellation.
    J’y gravite, j’y scintille,
    c’est ma façon à moi de respirer et d’éteindre.
    On voit bien les fils qu’il peut produire, cet amour, de grands êtres clairs,
    bien distincts, avec des doigts annelés et un nez courts.

    Qu’est-ce qu’il va devenir,
    si j’y verse la jalousie, la tendresse et l’inquiétude !
    Le monde est déjà si nerveux : voyez vous-même !
    Jean Giraudoux


    votre commentaire
  • Faire l'amour ...


    Et ensuite, faites l'amour.
    Pas de sexe, juste de l'amour.
    Et avec ça je veux dire
    Les baisers lents sur la bouche,
    Sur le cou,
    Sur le ventre,
    Sur le dos,
    Les morsures sur les lèvres,
    Les mains tressées,
    Et les yeux dans les yeux.
    Je veux dire, des câlins tellement serrés.
    Pour devenir une seule chose,
    Des corps piégés et des âmes en collision ...
    Alda Marini (extrait)  


    votre commentaire
  • Cette drôle de petite plante succulente s’appelle Monilaria obconica. Et devinez quoi ? Les japonais en sont raides dingues… Et on sait bien que tous les trucs kawaï (=mignons) viennent du Japon ! Eh bien pourquoi en serait-il autrement pour les plantes ? La Monilaria obconica a la particularité de ressembler à des oreilles de lapin lorsqu’elle pousse. C’est vraiment très chou d’ailleurs. En effet, on note deux espèces d’excroissances, qui sont en fait deux feuilles, sur le haut de la plante. Et quand on regarde bien, on peut imaginer sans mal des petites oreilles de lapin.
    http://www.letribunaldunet.fr/insolite/monilaria-obconica-plante-succulente-oreilles-de-lapin.html

     

    Une succulente aux oreilles de lapins ...


    votre commentaire
  • L'artiste israélien Sigalit Landau a une pratique profondément liée au travail avec la Mer Morte. Landau utilise le plan d'eau hypersalin à la fois comme toile de fond photographique et médium pour suspendre des objets du quotidien, créant des sculptures densément incrustées de sel. Les objets qu'elle choisit pour ses pièces sont parfois simplement basés sur leurs textures et leurs formes, tandis que d'autres sont choisis afin de filtrer les souvenirs qui ont été transmis à l'artiste par ses parents et ses grands-parents.
    "Ces objets quittent" le jeu "d'être des" choses "utiles et entrent dans un nouveau royaume - l'espace ouvert de la représentation", a déclaré Landau à Colossal. "Ils perdent leurs vieilles caractéristiques et dimensions et respirent une certaine pureté d'esprit, traitée par le climat et renforcée par l'émotion."
    http://www.thisiscolossal.com/2017/12/salt-years-sigalit-landau/

     

    Mettre son grain de sel ...


    votre commentaire
  • En ce moment, le Blanc n'est pourtant qu'après Noël, c'est le grand déballage des femmes sur les moeurs débridées des hommes qui profitent de leur situation ...
    Ca a commencé aux USA où chaque jour on apprend qu'un acteur ou metteur en scène connu est un salaud. Je crois que ça a toujours existé cette exploitation des jeunes femmes et des jeunes hommes pour obtenir des rôles. Mais là c'est à qui sera traîné dans la boue ...
    Je ne juge pas, ce monde du cinéma étant parfaitement insalubre ... et ce n'est pas ces quelques procès qui y changeront quelque chose. La prédation a toujours existé.

    En France, nous avons Tron, eh Tron, politique et passionné de réflexologie ... accusé de viol.
    Bon, quand vous passez une radio mammaire, vous n'allez pas crier au viol contre la manipulatrice.
    J'adore la réflexologie c'est une technique qui décrit bien les douleurs de votre corps et qui aide à les combattre et qui peut être d'une grande détente, mais le pied s'arrête à la cheville et pour violer quelqu'un il faut quand même un peu plus de précision.
    Nous vivons vraiment dans un monde malade.

    Les relations ... qui dérapent ...


    votre commentaire
  • La laitue ...
    Pour les anciens Egyptiens, il n'y avait rien de plus excitant que la laitue. Pendant plus de 3 000 ans, l'humble légume a joué un rôle central dans la société en tant qu'aphrodisiaque. Le dieu égyptien Min était responsable de la reproduction, comme le suggère son apparition avec une érection constante, et l'une des choses qu'il appréciait le plus était la laitue. Il était souvent représenté avec une "longue laitue" près de lui, et ses prêtres les porteraient dans des processions religieuses. La longue laitue semble avoir rappelé aux Égyptiens l'attribut le plus frappant du dieu. D'autres ont suggéré que la sève blanche de la laitue est un rappel d'un autre liquide blanc associé à la reproduction.
    Un autre mythe égyptien fait de la laitue une plante sexuelle. Dans une bataille pour la domination entre Horus et Set, Horus parvient à tromper Set en éjaculant sur une laitue, que Set consomme plus tard. Apparemment aux anciens Egyptiens, cela constituait une victoire de la part d'Horus.

     

    Les aphrodisiaques ...


    votre commentaire
  • Dans son livre Secret Moments of Maikos, le photographe Philippe Marinig nous dévoile l’univers unique et très intime des Maikos – les apprenties geishas de Kyoto. Grâce à ses photos, nous découvrons une nouvelle facette de ces femmes pour lesquelles l’on ressent beaucoup de compassion et tendresse. Le photographe a réussi à percer le mystère de l’une des professions les plus ancestrales du Japon et à capturer des moments spontanés, des regards espiègles et des éclats de rire.
    http://www.fubiz.net/2017/12/14/the-grace-beauty-and-mystery-of-apprentice-geishas/

     

    Un monde délicat et secret ...


    votre commentaire
  • Daria Petrilli  est une illustratrice, née à Rome, en Italie.
    Après des études d'art, elle publie des livres pour enfants en Italie et à l'étranger. Parfois travaille aussi dans la publicité.
    Les œuvres numériques de Daria Petrilli rappellent les retraites de campagne décrites par Flaubert et Tolstoï. Elle se spécialise dans la représentation des beautés victoriennes pâles avec des cheveux bouclés et des tailles de guêpe.
    http://www.tuttartpitturasculturapoesiamusica.com/2017/04/Daria-Petrilli.html

     

    Le monde de Daria ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires