• Soleil, douceur, papillons, bourdons ...
    Bien, bien tout ça !
    Vous ne serez jamais en mesure d'échapper à votre cœur.
    Il est donc préférable d'écouter ce qu'il a à vous dire.
    Paulo Coelho

    Un vrai beau lundi ...


    votre commentaire
  • Qui reprennent place dans mon jardin, mais ça graine fort ...
    J'en ai aussi le long de mon vieux mur, dans le chemin, ma femme de jardin les adore, donc les bichonne.
    Mais quelqu'un ne doit pas les aimesr l'autre jour, un superbe pied arraché et jeté dans la haie en face. Je l'ai ramassé, planté dans ma cour, il est en pleine forme ...
    J'aime bien son nom, l'herbe à Robert ...
    En ce moment avec les fumeterres ils "enrosissent" les rues et chemins !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ranium_Herbe_%C3%A0_Robert

    Fleurs sauvages


    votre commentaire
  • Le mont Roraima peut être considéré comme une merveille naturelle dans ce monde. Cette montagne d’Amérique du Sud est partagée entre le Brésil, le Guyana et le Venezuela. Il s’agit d’un tepuy, une montagne tabulaire caractéristique du plateau des Guyanes qui possède des falaises d’environ 1.000 mètres de hauteur.
    Son plateau sommital présente un environnement totalement différent de la forêt tropicale humide et de la savane qui s’étendent à ses pieds.
    http://www.tuxboard.com/mont-roraima-merveille-naturelle/
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Roraima

    Le mont Roraima ...


    votre commentaire
  • Pourquoi les gens ont inventé les races ?
    Les races ont été créées en Amérique à la fin des années 1600 afin de préserver la terre et le pouvoir des riches blancs. Les riches planteurs de Virginie craignaient ce qui pourrait arriver si les tribus indigènes, des esclaves et des serviteurs sous contrat, les renversaient . Donc, ils ont négocié une entente avec les colons Anglais pauvres. Les planteurs ont donné aux Anglais pauvres certains droits et privilèges refusés à toutes les personnes de descendance africaine et amérindienne : le droit de ne jamais être réduits en esclavage, à la liberté d'expression et de réunion, de se déplacer sans un laissez-passer, de se marier sans la permission de la classe supérieure, de changer d'emploi, d'acquérir des biens  et de porter les armes. En échange, les Anglais pauvres convenaient de respecter la propriété des riches,  de les aider à saisir les terres des autochtones, et de faire respecter l'esclavage.
    Cette alliance entre les classes de riches et les Anglais pauvres va être reconnue comme la «race blanche». En acceptant un traitement préférentiel dans un tel système économique de l'exploitation par le travail,  la classe ouvrière blanche a lié son wagon à l'élite plutôt qu'au reste de l'humanité.
    Ce marché de diable a sapé la liberté et la démocratie dans les Etats-Unis depuis.
    Joël Olson
    Je rajouterai dans le monde entier !

    Races ...


    votre commentaire
  • Probablement la chenille la  plus maquillée que vous verrez jamais.
    C'est ce qu'on appelle Phyllodes imperialis et elle est surnommée la chenille Halloween.
    La dernière photo est ce à quoi elle ressemble comme un papillon de nuit.

    Transformations ...


    Lorsque d'autres créatures sont à la peine, elle s'étire  et tend sa peau jusqu'à ce qu'elle ressemble à une bête avec deux grands yeux bleu-noir et de plusieurs rangées de dents entre eux (1ère image)
    http://www.gurumed.org/2012/10/22/la-chenille-qui-peut-dployer-un-masque-macabre/

    Transformations ...

     

     


    votre commentaire
  • Tempête ...

    Ce matin est plein de tempête
    au cœur de l'été.

    Les nuages ​​se déplacent comme des mouchoirs blancs d'adieu,
    le vent les propulse, les agitant dans ses mains.

    Le coeur innombrable du vent
    bat au-dessus de notre amour silencieux.

    L'orchestre divin résonne dans les arbres
    comme une langue pleine de guerres et de chansons.

    Le vent emporte  les feuilles mortes comme un raid rapide
    et dévie les flèches des envols des oiseaux.

    Vent dont le son bascule dans une vague pulvérisée
    une substance sans poids, et les incendies se penchent.

    Une masse de baisers se pause sur nous
    La porte est assaillie par ce vent d'été.


    votre commentaire
  • Suivre ou pas ?

    Je peux sentir la marée
    S'écartant de la rive
    Tirant sur mes pieds
    Avec chaque retrait de la vague
    Me séduire pour m'entraîner ?

    Proche de la nouvelle lune
    Petit ruban dans le ciel
    Qui disparaît lentement
    Se cache derrière le nuage blanc bouffi
    Est-ce que je dois le suivre ?

    Je peux sentir le vent
    Souffler, il descend de la montagne
    Poussé vers moi
    Comme il souffle loin en mer
    Dois-je le suivre ?

    Je peux entendre votre voix
    Dans la rupture des vagues
    Criant mon nom
    Me disant que vous avez besoin de moi
    M'avertissant de ne pas donner suite ?
    JBZ


    votre commentaire
  • Ce matin ...

    Ce Matin
    Un bel héron blanc
    flottait au-dessus de l'eau

    et ensuite dans ce ciel
    le seul monde
    auquel nous appartenons tous

    où tout
    tôt ou tard
    est une partie de tout le reste

    J'ai pensé que je me sentais,
    pour un peu de temps
    très belle moi-même.
    Mary Oliver


    votre commentaire
  • Dire la vérité, changer notre façon de penser et d’agir

     

    Jamais notre pays n’avait connu une crise sociale d’une telle gravité : plus de 5 millions d’inscrits à Pôle Emploi, des millions de précaires et 9 millions d’hommes et de femmes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté.

     

    Les partis qui se succèdent au pouvoir, au lieu de construire un nouveau modèle de développement, misent encore et toujours sur le retour de la croissance. Mais qui peut encore croire que la croissance va revenir comme au temps des 30 glorieuses et qu’elle seule suffira à créer des millions d’emplois ? De plus, une croissance très forte détruirait encore plus rapidement les ressources non renouvelables de la planète.

     

    Après une croissance de 0,0 en 2012, les dirigeants français en sont réduits à « espérer une croissance de 0,1 ou 0,2 % en 2013″ ! L’Allemagne vient de diviser par 2 ses prévisions.
    http://www.nouvelledonne.fr/dire-la-verite

    Changer, il faut changer ...


    votre commentaire
  • Vittorio Polidori est né à Civita Castellana en 1945. A seize ans, il se rendit à Rome dans le studio du peintre Luigi Russo, alors assisté à l'Académie et devint l'élève de Renato Guttuso et Guccione. Plus tard, il fréquente l'Académie des Nus.
    http://catherinelarose.blogspot.com/2013/05/vittorio-polidori.html

    Les femmes de Victor ...

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires