• Un jour à se mettre en cuisine !
    C'est ce que j'ai fait !
    Repas varié et sans viande !!!
    Bonne soirée
    "On ne vit qu'une fois" est littéralement une fausse déclaration.
    Vous vivez tous les jours, vous ne mourez qu'une fois.
    Et là aussi, c'est peut-être faux, si nos vies ne sont qu'un éternel
    mouvement entre la vie et la mort ?

    Un jour gris ...


    votre commentaire
  • "Les plus grands pollueurs du monde doivent payer. Et où sont les pourcentages des plus gros pollueurs du monde ? Selon nos estimations, 57% d'entre eux vivent en Amérique du Nord, 16% en Europe, et un peu plus de 5% en Chine (la Russie et le Moyen-Orient : environ 6% dans les deux cas). Nous pensons que cela peut fournir une formule de répartition assez légitime d'allouer le financement du fonds mondial d'adaptation de 150 milliards $ par année. L'Amérique du Nord devrait payer 85 milliards (0,5% du PIB), et l'Europe de 24 milliards (0,2)."
    Traduction libre de ce qu'a dit Mr. Piketty

    Alors, on ramènerait cette terre qu'on tue à de l'argent ? Mais ce n'est pas de l'argent qu'il faut, c'est arrêter le profit donc de dire à la terre entière ... arrêtez d'acheter les choses inutiles qu'on usine et qu'on vous vend ...
    L'Amérique et l'Europe certes sont les plus anciens pollueurs mais ce n'est pas de l'argent qu'il faut pour empêcher la terre de mourir. C'est vivre autrement ... diminuer la pollution, pas payer pour qu'elle continue.
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/11/29/de-fausses-publicites-denoncent-les-mensonges-des-sponsors-de-la-cop21/

    Les pollueurs ... les tueurs ...


    votre commentaire
  • C'était le festival des 3 Continents à Nantes. Il a dû se terminer hier je crois.
    Une amie me disait qu'elle était allée voir un film Brésilien sur la force et la beauté du corps et de la nature. On leur a montré des vues d'avion de la forêt amazonienne affreusement défigurée. Des hectares de forêts d'un vert profond et tout à coup, au milieu, le désert, énorme tache sombre, une usine avec tout ce qui a été déraciné, pourri autour et elle me disait que ça donne envie de pleurer.
    Des articles sur la forêt indonésienne qui se meurt aussi pour le profit, alors la COP21 cette pantalonnade honteuse ... quelle est l'entreprise qui pourrit le monde qui va signer un papier disant : je m'engage dès demain à changer ma façon de m'enrichir ?
    Cette photo fait sourire, elle est le contraire des forêts qu'on abat !

    Est-ce de l'humour ? si c'est encore possible ...


    votre commentaire
  • Je n'ai plus de patience pour certaines choses, non pas parce que suis devenue arrogante, mais tout simplement parce que je suis arrivée à un point dans ma vie où je ne veux pas perdre plus de temps avec ce qui me blesse ou avec ce qui me déplaît. Je n'ai aucune patience pour le cynisme, la critique excessive ni pour les exigences de quelque nature. J'ai perdu la volonté de plaire à celui qui n'aime pas, d'aimer celui qui ne m'aime pas et de sourire à celui qui ne veut pas me sourire. Je ne dédie plus une seule minute à celui qui ment ou à celui qui veut manipuler. J'ai décidé de ne plus vivre avec la prétention, l'hypocrisie, la malhonnêteté et l'éloge bon marché. Je ne parviens pas à tolérer l'érudition sélective et l'arrogance. Je n'ai pas à m'adapter aux on-dit ni aux commérages. Je déteste les conflits et les comparaisons. Je crois à un monde de contraires et c'est pour ça que j'évite les personnes ayant un caractère rigide et inflexible. En amitié, je n'aime pas le manque de loyauté ni la trahison. Je ne m'entends pas bien avec ceux qui ne savent pas ni faire un compliment ni encourager. Les exagérations m'ennuient et j'ai du mal à accepter ceux qui n'aiment pas les animaux. Et pour couronner le tout, je n'ai plus aucune patience envers les personnes qui ne méritent pas ma patience.
     Meryl Streep

    Je m'appelle Meryl ...


    votre commentaire
  • De rigueur en ces temps d'automne ...

    Un parapluie
    Prit le train pour Paris
    en compagnie d'une mamanrapluie
    Il pleuvait beaucoup ce soir-là
    Mais dans le train
    Il n'y avait personne
    Elle pleura un peu
    Puis ils se plurent beaucoup
    Au retour tout le ciel était bleu
    Paul Vincensini


    votre commentaire
  • L'Église Temppeliaukio (finnois : Temppeliaukion kirkko), située à l'est du Cimetière de Hietaniemi, est une église monolithique moderne en pierre, située dans le quartier Etu-Töölö de la capitale finlandaise.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Temppeliaukio_d'Helsinki

    Je sais une église ...


    votre commentaire
  • Le Royaume de Valaquie (en tchèque : Valašské Kralovství), nommé d'après la région de Valaquie morave, est une micronation fondée en 1997 par le photographe Tomáš Harabiš comme une "blague pratique élaborée" dans le nord-est de la République tchèque. Depuis sa fondation, 80 000 citoyens tchèques ont demandé un "passeport valaque".
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_de_Valaquie

    Micronations ...


    votre commentaire
  • Chris Renshaw a récemment été primé par le 2015 Africa Geographic en tant que photographe de l’année. Discrètement, il s’immisce dans la vie des animaux sauvages et avec beaucoup de sensibilité, immortalise des instants très précieux. À découvrir dans la suite.
    http://www.fubiz.net/2015/11/27/africa-geographic-photographer-of-the-year-award/

    Cette si belle faune sauvage ...


    votre commentaire
  • Albert Marquet (ou Pierre Léopold Albert Marquet) est un peintre français né à Bordeaux le 27 mars 1875, mort à Paris le 14 juin 1947 et inhumé à La Frette-sur-Seine.
    Il est un maître du paysage au regard sensible. Ami de Matisse et de Derain, il a conservé, de sa période fauve, le sens de la couleur et de la lumière. Il peint Paris et ses environs, les ponts de la Seine, les rues illuminées la nuit, Paris sous la neige ou sous un soleil de plomb.
    Comme Monet, il aime créer des séries afin d'étudier les variations de la lumière en fonction des saisons, de l'heure de la journée, et du temps.
    http://www.artnet.fr/artistes/albert-marquet/

    Le monde d'Albert ...


    votre commentaire
  • Je suis en guerre contre les conglomérats mondialistes qui délocalisent au gré des profits. Pour leurs biens et ceux des actionnaires, ces escroqués croyant pouvoir aspirer à cette bourgeoisie qui ne sert que d’investisseurs intermédiaires. Je suis en guerre contre l’État et ses politiques judaïstes , ses austérités glacières pendant que ça chauffe dans l’éther des échanges commerciaux et que l’État, ce minus fourgon blindé, chantant comme un coq l’existence du P.I.B, a perdu sa guerre contre une mafia internationale qui s’est invisibilisée avec dans des ailleurs qui ne sont jamais ici : on se déplace de pères en fisc… Que l’humain aille se faire suer ailleurs dans sa voiture, cette nouvelle négrière lustrée des temps « modernes ». « Ma voiture est plus grosse que la tienne ».
    Je suis en guerre contre le système financier dématérialisé.
    Je suis en guerre contre la faim parce qu’on avait promis de l’éradiquer.
    Je suis en guerre contre les pratiquants non pratiques : Ils prient des dieux, déforment des textes dits « sacrés »,
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article29948

    Je suis en guerre ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires