• J'ai vu un reportage aux infos avant-hier ...

    Manille (AFP) - Dès que le train est passé, les "trolley boys" de Manille hissent leur chariot de fortune sur la voie ferrée et rembarquent leurs passagers. Mais s'ils évitent les immenses bouchons qui paralysent la capitale philippine, c'est au péril de leur vie.

    Chaque jour, des dizaines de passagers empruntent les chariots de métal fabriqués par les "trolley boys" eux-mêmes et voyagent sur quelques segments de l'immense réseau ferré de la mégapole de 12 millions d'habitants.

    Les passagers économisent ainsi du temps et de l'argent car à 10 pesos le voyage (20 cents américains), ce mode de transport n'est pas cher. Il évite aussi aux gens d'être serrés comme des sardines dans des autobus bondés et étouffants.
    https://www.nouvelobs.com/topnews/20181125.AFP9161/sur-les-rails-de-manille-on-joue-au-chat-et-a-la-souris-avec-la-mort.html

     

    Jouer avec la mort ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique