• Dieu a dit à Eve : tu enfanteras dans la douleur. Deux inventeurs américains se sont, depuis, permis de moderniser la formulation divine : tu enfanteras dans la douleur et sur une centrifugeuse. En 1965, George et Charlotte Blonsky ont en effet déposé un brevet (numéro 3216423) qui occupe une place de choix au panthéon de l'improbablologie : une table d'accouchement rotative pour faciliter les naissances par l'effet de la force centrifuge. Il suffisait d'y penser.

    Il faut, pour comprendre leur démarche, se mettre à la fois dans la peau de ces pauvres bébés - contraints d'avancer dans un conduit étroit, tels des soldats rampant sur le parcours du combattant - et dans celle de leurs mères. Citons le texte du brevet : "On sait qu'en raison des conditions anatomiques naturelles le foetus a besoin d'une force considérable pour repousser les parois vaginales qui l'enserrent, surmonter la friction des surfaces utérines et vaginales et contrecarrer la pression atmosphérique s'opposant à sa sortie." Quant à la femme en couches, ses efforts ne s'avèrent pas moins considérables : "A la femme qui a développé une bonne musculature et a fait suffisamment d'exercice physique tout au long de sa grossesse, comme c'est le cas chez tous les peuples primitifs, la Nature a donné l'équipement et la puissance nécessaires à une délivrance normale et rapide. Ce n'est cependant pas le cas des femmes plus civilisées, qui n'ont souvent pas l'occasion de développer la musculature requise pour accoucher." Sic.
    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/03/09/comment-accoucher-sur-une-centrifugeuse_1654453_1650684.html

     

    Allez, une petite péridurale, il y a rien de mieux ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique