• Ainsi tombe la France ...

    Emeute à Dijon : le déni de la république ...

    Si on efface la France, on ne tombe pas sur un monde de bisounours citoyens du monde, mais un univers de tribus prêtes à défendre leur quartier contre celui de la tribu d’en face, dénonce le politologue Guillaume Bigot.

    Ce qui s’est passé à Dijon, du 12 au 16 juin, était tellement incroyable que l’on n’est pas sûr de l’avoir vu et entendu. Des bandes de tchétchènes ont convergé dans la capitale bourguignonne pour venger deux adolescents agressés par des jeunes locaux. La France a assisté, médusée, à des scènes tirées d’un essai d’Obertone: un véhicule fou fonçant sur la foule, des bâtiments en flammes, des tchétchènes armés patrouillant dans la ville, des hordes encapuchonnées, brandissant des haches et des armes automatiques, le tout sous les yeux de policiers débordés.

    Le ministre de l’Intérieur reconnaîtra au Sénat : « Les forces de sécurité n’étaient pas en capacité de faire face. » On savait que la peur du gendarme avait disparu, on a découvert que les gendarmes avaient peur.

    Un fait divers qui témoigne de l'ampleur de l'archipellisation de la France

    Cela ne s’est pas passé dans le tristement célèbre 93, ni dans les quartiers Nord de Marseille mais dans ce qui était jusqu’ici la paisible capitale de la Bourgogne. On savait que plus de 150 quartiers en métropole étaient classés zones sensibles dans lesquelles il est difficile d’intervenir pour les forces de l’ordre. Avec les évènements de Dijon, on prend la juste mesure du phénomène. Le lieu où s’est déroulé l’agression initiale ayant déclenché l’expédition punitive des caucasiens semblait déjà sorti de l’Hexagone : le restaurant “planet pizza”, coincé entre une banque franco-marocaine et une association offrant des cours d’arabe.
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/bigot-emeutes-dijon-le-deni-de-la-republique-120859

     

    Ainsi tombe la France ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :