• Allez, retournez vos poches

    « Le système par point, en réalité, ça permet une chose, qu’aucun homme politique n’avoue. Ca permet de baisser chaque année le montant des points, la valeur des points, et donc de diminuer le niveau des pensions. » François Fillon.

    Emmanuel Macron reprend cette idée, mais sans « avouer ».
    D’après lui, il ne s’agit que de « justice », d’ « égalité », de créer « un régime universel, le même pour tous, que l’on soit fonctionnaire ou salarié du privé, indépendant ou agriculteur. » Sauf qu’en même temps, en même temps :

    Âge pivot
    Le gouvernement promeut un « âge pivot », qui serait fixé à 64 ans : mais qui parviendra à travailler jusque‑là sans affronter le chômage ? D’après la Cour des comptes, seulement un tiers des 60‑64 ans travaillent en France. Le nombre de chômeurs de plus de 50 ans a été multiplié par trois. Et tandis que l’État économise sur les retraites, il verse massivement le RSA aux seniors : + 157 % en dix ans ! Voilà la réalité : plutôt qu’une pension méritée, une allocation de pauvreté.

    Espérance de vie
    « La valeur du point serait calculée en fonction de l’espérance de vie moyenne d’une génération. » Mais, dans notre pays, les travailleurs les plus modestes meurent 13 ans avant les plus aisés ! Les ouvriers paieraient pour les PDG !

    Les femmes
    Et pour les femmes ? Avec la contre‑réforme Macron, la pension de réversion ne serait disponible qu’à partir de 62 ans. Contre 55 ans aujourd’hui. Plus 7 ans ! Les femmes en seraient les grandes perdantes.

    Sous des dehors techniques, c’est la même politique qui se poursuit : un « Robin des Bois à l’envers », qui prend aux pauvres pour donner aux riches.
    Fakir

     

    Allez, retournez vos poches


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :