• Bocage ...

    Bocage ...


    Je commençais à reconnaître les champs les uns après les autres

    le long de la route
    uniquement par la position des arbres en leur coeur,
    leur alignement ou non,
    leur éparpillement,
    qui semblaient être pour ainsi dire leur signature,
    ces arbres familiers du bocage ainsi définis,
    reconnaissables par leur forme d'hêtres ou de chênes ;
    plus aucun ne m'étaient indifférents ni inconnus et dans ce travail infini,
    le bocage devenait un spectacle à part entière
    où je pouvais hiérarchiser, classer,
    aimer selon des degrés différents
    les parcelles de verdure dessinées sur le court horizon des collines.
    Pierre Cressant


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :