• Bonjour à Toutes et à Tous ...

    Avec un oeil qui voit et l'autre qui dit non, impossible de tenir un blog.
    J'en suis la première désolée.
    Je devrais retrouver mon équilibre mardi ou mercredi.
    Je vous souhaite un bon dimanche.

    Méfiez-vous des gens qui disent aimer le peuple
    mais qui détestent tout ce que le peuple aime..

    René Levesque

     

    Bonjour à Toutes et à Tous ...

    Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème

     

      Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème et un technolibéralisme qui voudrait continuer comme si de rien n’était la grande marche en avant destructrice, y‑a-t-il une autre voie ? Nous le pensons, et celle-ci pourrait prendre la forme d’un souverainisme vert, réaliste et décent, qui allie le souci de l’enracinement avec celui de la préservation de la beauté du monde. »

    Eugénie Bastié

      Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème et un technolibéralisme qui voudrait continuer comme si de rien n’était la grande marche en avant destructrice, y‑a-t-il une autre voie ? Nous le pensons, et celle-ci pourrait prendre la forme d’un souverainisme vert, réaliste et décent, qui allie le souci de l’enracinement avec celui de la préservation de la beauté du monde. »

    Eugénie Bastié

      Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème et un technolibéralisme qui voudrait continuer comme si de rien n’était la grande marche en avant destructrice, y‑a-t-il une autre voie ? Nous le pensons, et celle-ci pourrait prendre la forme d’un souverainisme vert, réaliste et décent, qui allie le souci de l’enracinement avec celui de la préservation de la beauté du monde. »

    Eugénie Bastiévvvvcv

      Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème et un technolibéralisme qui voudrait continuer comme si de rien n’était la grande marche en avant destructrice, y‑a-t-il une autre voie ? Nous le pensons, et celle-ci pourrait prendre la forme d’un souverainisme vert, réaliste et décent, qui allie le souci de l’enracinement avec celui de la préservation de la beauté du monde. »

    Eugénie Bastié

     

      Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème et un technolibéralisme qui voudrait continuer comme si de rien n’était la grande marche en avant destructrice, y‑a-t-il une autre voie ? Nous le pensons, et celle-ci pourrait prendre la forme d’un souverainisme vert, réaliste et décent, qui allie le souci de l’enracinement avec celui de la préservation de la beauté du monde. »

    Eugénie Bastié

     

      Entre un écologisme pour qui la nature n’est que le prétexte d’une idéologie révolutionnaire antisystème et un technolibéralisme qui voudrait continuer comme si de rien n’était la grande marche en avant destructrice, y‑a-t-il une autre voie ? Nous le pensons, et celle-ci pourrait prendre la forme d’un souverainisme vert, réaliste et décent, qui allie le souci de l’enracinement avec celui de la préservation de la beauté du monde. »

    Eugénie Bastié

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :