• C'est la chenille qui redémarre ...

    Trois à quatre billes par arbre suffisent ...
    L'une d'elles, récemment mise au point par la société française M2i Life Sciences, en coopération avec l'Institut national de la recherche agronomique d'Avignon, consiste à empêcher la reproduction des adultes - des papillons nocturnes dont le vol nuptial commence maintenant — en projetant sur la cime des arbres, au moyen d'un pistolet spécial, des billes de paintball biodégradables contenant des phéromones sexuelles. Ces substances micro-encapsulées dans un gel vont ainsi pouvoir se libérer lentement en saturant l'air ambiant.
    Désorientés, les papillons mâles se retrouvent alors dans l'incapacité de repérer les femelles qui, du coup ne seront pas fécondées. Résultat: pas d'accouplement, pas de ponte et donc pas d'infestation des pins par de nouvelles chenilles. «Trois à quatre billes par arbre suffisent pour toute la saison de reproduction qui s'étale jusqu'en septembre» explique Johann Fournil, de M2i. Soit une dépense de seulement quelques euros à laquelle il faut ajouter le coût de l'application.
    http://www.lefigaro.fr/jardin/2017/06/30/30008-20170630ARTFIG00051-tirs-au-paintball-contre-les-chenilles-processionnaires-du-pin.php

    C'est la chenille qui redémarre ...

    C'est la chenille qui redémarre ...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :