• Ces laboratoires qui nous tuent et s'en foutent ...

    Le système d’alerte français implose

    Résultat, cinq mois après cette modification du Levothyrox (laboratoire allemand Merck Serono) et après une déferlante jamais vue d’effets indésirables, le système d’alerte français implose. Plusieurs centres de pharmacovigilance confient au Figaro qu’ils croulent tellement sous les déclarations que certains d’entre eux ne les enregistrent pas toutes ou les entassent sans vraiment les lire. «Il y a beaucoup de retard dans la prise en charge de ces déclarations, rapporte un expert. En août, nous en avons reçu chacun plusieurs centaines en quelques jours.» Or la loi est très claire: un centre dispose de 90 jours pour notifier à l’agence des déclarations d’effets indésirables non graves et de quinze jours pour les graves (hospitalisation, décès, etc.). Mais «le système est tellement grippé», pour reprendre l’expression d’un autre, que certains sont dépassés par l’ampleur inédite de la tâche. Comment en est-on arrivé là ?
    http://sante.lefigaro.fr/article/levothyrox-au-moins-1-500-cas-d-effets-indesirables-graves-depuis-deux-mois/

     

    Ces laboratoires qui nous tuent et s'en foutent ...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :