• Chères graminées ...

    Chères graminées ...

    Les plantes voyagent.
    Les herbes surtout.
    Elles se déplacent en silence à la façon des vents.
    On ne peut rien contre le vent.

    En moissonnant les nuages,
    on serait surpris de récolter
    d'impondérables semences mêlées de loess,
    poussières fertiles.

    Dans le ciel déjà
    se dessinent d'imprévisibles paysages.
    Gilles Clément


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :