• Des murs face à la mer ...

    La côte levantine présente un certain nombre de parois rocheuses impressionnantes, interprétées de différentes manières par les voyageurs et les chercheurs. Ces digues rocheuses, qui peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur et s'étendre sur des centaines de mètres, ont été utilisées comme barrières de protection contre les vagues et les embruns dans les carrières bordant la mer. Les digues pourraient également abriter des bâtiments ou servir à la défense et / ou aux travaux portuaires de la colonie. Il est généralement admis que ces constructions font partie d’une tradition purement orientale de la Méditerranée. Cependant, d'autres exemples sont connus en France, en Grèce et en Tunisie, démontrant que cette pratique était connue ailleurs. L’originalité des digues du Levant réside dans leur association avec les zones portuaires des anciennes cités phéniciennes. A l'heure actuelle, l'absence de données stratigraphiques signifie que la chronologie de ces constructions est mal connue. Les traces laissées par les anciens niveaux de la mer imposent certaines contraintes chronologiques. Par exemple, la datation des coquillages cimentés dans la carrière de l'île de Zire a donné un terminus ante quem entre le Ier et le IIe siècle de notre ère.
    https://journals.openedition.org/mediterranee/2052

     

    Des murs face à la mer ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :