• Elle nous a eus jusqu'au trognon cette gauche pourrie ...

    Quand la gauche tombe dans le mépris de classe...

    C’est tout le propos de l’excellente Histoire de ta bêtise. L’écrivain fait le portrait dans cet essai du bourgeois de gauche et explique très bien que dans l’expression « bourgeois de gauche », il y a une constante et une variable : la constante, c’est « bourgeois », la variable, c’est « de gauche ». Ce livre ne prend pas en compte les derniers développements de l’actualité comme les gilets jaunes ou la Ligue du Lol, anecdotique mais révélatrice. Et pourtant, la grille de lecture que Bégaudeau met en place, le portrait complet qu’il fait de ce bourgeois de gauche qui domine dans les médias mais aussi dans la sphère politique depuis la victoire de Macron, tout cela convient parfaitement pour comprendre pourquoi tel éditorialiste dit de gauche a pu, avant que la trouille ne l’ait gagné, insulter impunément dans le plus parfait mépris de classe, les prolos des ronds-points ou que tel petit marquis des pages culture des hebdos officiels de la bourgeoisie de gauche ait harcelé par Twitter une subordonnée en surpoids avant de célébrer la beauté humaniste d’un film kalmouk ou la force subversive d’un spectacle féministe. Attention, Bégaudeau sachant le genre d’objections bourrines que l’on pourrait lui faire en indiquant qu’il est lui-même un de ces bourgeois de gauche, rappelle quelques principes de base et notamment une vieille distinction marxiste: l’appartenance de classe et la conscience de classe qui sont deux choses bien différentes.
    https://www.causeur.fr/francois-begaudeau-gauche-ligue-lol-159461

     

    Elle nous a eus jusqu'au trognon cette gauche pourrie ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :