• Entre fossoyeurs, on se comprend ...

    Macron-Mélenchon, le nouveau duo de l’anti-France

    Première constatation : Macron demeurera dans l’histoire comme un président mal élu avec seulement 38,5% des inscrits.

    Par rapport à 2017 Le Pen n’a progressé au 1er tour que de 430 000 votants (5,5%) ce qui semble peu mais qui correspond au pourcentage de variation des processus électoraux sur le long terme.

    Entre le 1er et le 2nd tour Marine le Pen progresse de 5 200 000 voix qui sont constituées des voix de Zemmour, de Dupont, d’une partie des voix de Lassalle et quelques « petites voix » de Mélenchon, mais n’arrive pas à mordre sur les abstentionnistes pourtant plus nombreux qu’au 1er tour (+1,7%)

    La France des métropoles contre la France Périphérique

    La cartographie électorale, démontre une nouvelle fois que les grands centres urbains ont massivement penché du côté du président sortant, chantre de la mondialisation. Ce phénomène va s’accentuant : les habitants des métropoles (aucune n’a donné la Victoire à marine le Pen) ont en effet voté à près de 73 % en moyenne pour Macron -Paris à 80 %-), les zones avec une forte présence populaire et immigrée, ayant placé en tête Jean-Luc Mélenchon au 1er tour, se sont reportées sur Emmanuel Macron au second. On remarque que Marine réalise ses meilleurs scores dans les départements de la diagonale de la France périphérique - de la frontière belge jusqu’aux Pyrénées -.
    https://ripostelaique.com/macron-melenchon-le-nouveau-duo-de-lanti-france.html

     

    Entre fossoyeurs, on se comprend ...

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :