• Et ça continue encore et encore ... c'n'est que le début d'accord, d'accord !!!

    Une semaine comme les autres en France : africanisation 

    L’africanisation est au beau fixe en France. Comme d’habitude, ou un peu plus que d’habitude, la quiétude de notre France est troublée par quelques bruits pénibles : des roulements de tam-tams.
     

    Le 30 juin, une étrange information écorche nos oreilles : un Burkinabé est auditionné après avoir mis en « gardav’ ». Le pauvre, qu’a-t-il donc bien pu faire ? Être marabout. Autrefois, dans le Lot-et-Garonne, on bouffait du curé. Aujourd’hui, du miel sur le corps de filles de 14 ans. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit. Le sorcier quinquagénaire proposait ainsi à des filles de tous les âges un astucieux mélange « d’onction de miel » et de parties de jambes en l’air pour chasser le démon de leurs esprits malades. Une coutume locale malheureusement pas encore acceptée qui le mènera probablement vers la prison.

    Le lendemain, un père de famille voit sa garde à vue prolongée. Deux jours plus tôt, dans la ville portuaire de St-Nazaire, mouettes et goélands batifolent, mais l’espace aérien est soudain perturbé par une créature peu habituée à de tels exercices : une jeune fille de 18 ans. Le père, exaspéré par son comportement indigne, a décidé de mettre fin à ses fautes de mœurs en la jetant du haut d’un pont. Quel rapport avec l’africanisation ? Lorsque François Chénau, maire de Donges (la ville où la famille résidait) est interrogé sur l’affaire, il évoque rapidement un « problème culturel ». Décidément, on ne va pas assez vite dans le progrès.
    https://lincorrect.org/une-semaine-comme-les-autres-en-france-africanisation-lincorrect/

     

    Et ça continue encore et encore ... c'n'est que le début d'accord, d'accord !!!

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :