• Faire rire un peuple au ventre mou ...

    Il n’y a plus de fond. Le jeu de mots, la saillie, la réplique assassine ont été préparés pour obtenir un éclat de rire qui ne doit surtout pas donner à penser. La futilité est la ligne de conduite des amuseurs qui sont invités sur les plateaux. L’époque est à la légèreté, à la mort des idéologies, à la fin de l’esprit frondeur. Mort aux empêcheurs de tourner en rond, il convient de s’amuser avant que le déluge attendu nous surprenne !

    C’est ainsi que le fou du roi a déserté les journaux, laissant la place aux serviles admirateurs, aux plumitifs du consensus mou. Pourtant ce sont les bouffons et les mauvais diables, les mal-embouchés et les rebelles qui seuls, peuvent remettre les pieds sur terre, aux princes, isolés dans leur bulle factice. C’est à grands coups de pieds au cul et gros rires gras que le message peut passer. Le fou du roi est nécessaire tant par son action salutaire sur nos chefs que par sa faculté de réveiller le peuple anesthésié.

    Bien sûr, malheur à celui qui emprunte cette voie. Il sera repoussé, écarté, méprisé. On cherchera à le bâillonner pour le contraindre au silence. La vérité fait peur surtout quand elle se revêt des habits de l’humour et de la pantomime. Faire rire le bon peuple aux dépens de ses rois est devenu un crime de lèse majesté. La roue en place des martyres est promise à ceux qui se lanceront dans la bataille.
    https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-fou-du-roi-202393

     

    Faire rire un peuple au ventre mou ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :