• Giboulées ...

    Giboulées ...


    comme un écho soudain de mars tremblé
    au milieu de la place aux pavés humides,
    à la lumière revenue,
    celle d'après giboulée,
    intense et pure ;
    giboulée franche perdue en avril,
    celle que mars n'a pas pu offrir
    parmi ses limpidités habituelles
    comme si mars avait l'intention de conquérir avril ...
    Pierre Cressant (extrait)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :