• Gilets jaunes, réveillez-vous ...

    On ne s'étonnera pas non plus si Les gilets jaunes dans l'histoire constitue un prolongement de la réflexion sur la démocratie qui avait été menée dans La démocratie sans maîtres. L'une des principales thèses du livre, c'est que la démocratie directe n'est pas seulement un régime plus juste que l'oligarchie actuelle, plus connue sous le nom de « démocratie représentative » : c'est aussi – et même surtout – un système plus efficace. Voilà évidemment une thèse paradoxale, puisqu'on a l'habitude d'associer le pouvoir de la multitude au chaos, et l'ordre au pouvoir du petit nombre. Mais elle est argumentée de façon convaincante, notamment quand Matthieu Niango, s'inspirant d'Aristote, fait remarquer qu'une intelligence collective a d'autant plus de chances d'émerger d'un débat public que celui-ci est mené par des citoyennes et des citoyens très divers par leurs métiers, leurs compétences, leur position sociale, leur lieu d'habitation, etc. Ce qui rend les décisions de nos gouvernements si catastrophiques, c'est qu'elles sont le fait d'une caste fortunée, très diplômée, très homogène, et qui ignore à peu près tout des conditions de vie, des savoir-faire, des intérêts et des valeurs des individus composant le reste de la société. On le voit donc, ce n'est pas seulement par idéalisme que Matthieu Niango critique la pitoyable « démocratie » qui est la nôtre : c'est aussi parce que, de façon très réaliste, il constate la faillite de ce système.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-democratie-porte-t-elle-un-221870

     

    Gilets jaunes, réveillez-vous ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :