• Horloge poétique ...

     

    Dans le tournant des temps,
    j’ai viré mes rêves
    au sommet des déserts
    et sous l’abîme des silences
    une fleur est née,
    plus fragile que l’aube.
    Le visage ovale
    les chemins perdus
    et le cœur danse
    du même flot.
    L’horloge parle
    et l’âme écoute
    de mieux en mieux
    ce qui est Beauté.
    S’émerveiller encore
    des funambules sphères
    et des jardins de la vie,
    nid des possibles.
    Ô printemps, toi l’ami,
    tu connais du soleil
    les renaissances.
    Sandra Dulier

    Horloge poétique ...

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :