• Il était une fois : le "pepparkakor" ...

    Gourmandises de Fêtes. Voyage à travers les traditions !
    Première escale en Scandinavie, avec ses biscuits au gingembre.

    En forme de coeur, d'étoile ou de petit cochon, les pepparkakor ont une place de choix sur la table de Noël en Suède. Ces biscuits au gingembre se dégustent en général au goûter , avec un verre de vin chaud, ou bien à la fin du repas, en accompagnement du riz au lait saupoudré de cannelle, le dessert traditionnel de Noël.

    Il se déguste souvent nature, recouvert d'un glaçage au sucre. Même si certains prennent de l'avance, la saison officielle du pepparkakor débute le premier dimanche de l'Avent. Les Suédois décorent fenêtres et sapins et confectionnent les biscuits en famille. Pendant un mois, les Suédois vont en manger 3 tonnes.

    Les origines n'ont pas été formellement établies. Le pepparkakor pourrait venir d'Allemagne. Les historiens ont pu en retrouver les premières traces au milieu du XVème siècle, chez les nonnes de Vadstena, en consultant le règlement du couvent.

    Ce n'est qu'au XIXème siècle qu'il est devenu une friandise de Noël, accessible à tous. Pendant longtemps les biscuits étaient parfumés au poivre "peppar" en Suédois, d'où son nom. Aujourd'hui, il est préparé avec un mélange de quatre épices : cannelle, cardamone, clou de girofle et gingembre.

    La pâte brune peut être fabriquée à la maison ou achetée toute prête en magasin.
    https://www.undejeunerdesoleil.com/2016/11/biscuits-suedois-epices-noel-pepparkakor.html

    Cette coutume des petits gâteaux de Noël se fait je crois aussi en Alsace, et même chez mes voisins qui ne sont pourtant pas Alsaciens et parfois j'en ai un fort joli panier ...

    Il était une fois : le "pepparkakor" ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :