• Il te faudra choisir camarade ...

    Face aux violences, l’alternative qui se dessine est claire : notre réveil ou la réalisation de leur rêve ; c’est notre pays ou le leur ; c’est la France éternelle ou la transposition sur le sol européen d’un tiers-monde principalement africain, instable, anarchique et déchiré, prévient Jean Messiha, délégué national du RN. 

    614 : c’est le nombre de motards qui se sont tués en 2019. Sans compter les milliers de blessés. Une tragédie qui se renouvelle chaque année.

    Rien de tel quand un Sabri, un Mouldi, un Youssef ou un « Momo » se plante au terme d’un rodéo en pleine ville, sans casque, souvent sans permis, souvent aussi au guidon d’une moto volée ou non homologuée, poursuivi ou non par une police qui essaie vaguement de faire son boulot. Dans ces colonies de peuplement ceinturant nos villes qui portent encore des noms de France alors qu’elles n’ont plus de françaises que la géographie, la « jeunesse » se livre à d’innommables exactions qui marquent leur combat contre l’oppresseur français représenté par ces « keufs » qui ont encore le fieffé culot de venir s’aventurer « chez eux ».

    Les « progressistes » y voient l’expression d’une colère sociale, les néo-collabos de la gauche, extrême ou non, y voient la réaction compréhensible contre une police « raciste » par construction. Et bien entendu, il ne s’agit de rien de tout cela. La réalité est celle d’une guérilla sporadique et régulière entre les éléments les plus déterminés de peuples qui veulent sanctuariser les territoires de plus en plus nombreux où ils sont devenus majoritaires, et la force publique d’une nation autochtone déclinante. La police et la gendarmerie sont les ultimes remparts avant la victoire finale. Un mur d’Hadrien en lambeau attaqué jour après jour.     
    https://www.valeursactuelles.com/societe/les-rodeos-les-colons-et-la-republique-119665

     

    Il te faudra choisir camarade ...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :