• Il va bien falloir trouver des solutions ?

    Concernant maintenant le point sans doute le plus attaqué des propositions de Zemmour concernant sa conception de la “préférence nationale” (le terme même étant traité de “fascisant” depuis des lustres, alors que l’on ne peut pas être fonctionnaire sans être justement “Français” au moins sur le papier) est on le sait le suivant: réserver les allocations de solidarité, hors cotisations sociales, aux nationaux ce qui implique que même les étrangers en situation régulière n’auraient plus le droit de les toucher (CAF, APL, RSA, CMU, AME…), à cela plusieurs conséquences pratiques avant même de réfléchir sur sa philosophie: concrètement cela va impliquer un sérieux manque à gagner pour beaucoup de foyers d’étrangers. Est-ce que cela va les inciter à repartir vers leur pays d’origine, dans lequel ils survivaient et étaient oppressés (mais très peu l’admettent) ?

    • Pas sûr. Mais cela ne veut pas dire que cela ne soit pas salutaire pour ces étrangers, du moins pour ceux qui veulent réellement s’agréger à la nation française et sa culture.

    • En effet, si dans un premier temps, cela peut engendrer beaucoup de tensions et même embarrasser nombre de Français d’origine étrangère jusqu’à ce que cela déclenche des affrontements violents dont il n’est pas sûr que leur émergence puisse être réellement colmatée vu l’état réel actuel des forces de l’ordre et de la justice, par contre cela peut libérer les familles qui veulent s’émanciper durablement de la pression communautariste.
    • Mais je ne militerai pas pour un “assouplissement”, du moins tel quel, des conditions permettant d’acquérir la nationalité française.
    • ainsi demander la nationalité française ou la réintégrer implique strictement d’accepter ses us et coutumes, ce qui implique donc d’une part que le port de signes religieux ostensibles ne soit pas possible, non seulement durant la cérémonie mais en général et en priorité dans les établissements publics et les entreprises privées, transports compris (la “rue” restant libre, mais son “espace commun” reste ouvert à la critique civilisationnelle), et, d’autre part, le fait de demander un regroupement familial implique de voir ses allocations de solidarité être en effet supprimées parce que ce n’est pas du devoir national de la France que de supporter les impérities des pays d’origine, mais plutôt à ces derniers et plus largement à ladite Communauté internationale d’y remédier.
      https://ripostelaique.com/propositions-iconoclastes-pour-la-prochaine-presidentielle.html

     

    Il va bien falloir trouver des solutions ?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :