• Jaune, comme le soleil, couleur de la vie ..

    Rire jaune et colère noire : ne nous rejoignez pas

    Par Nikita et Camille

    Rire jaune, oui… L’expression est bien de circonstance quand les politiciens et les médias aux ordres, dans un concert de vierges effarouchées, s’indignent des « suicidez-vous » criés en manif à nos tortionnaires et pleurent des larmes de crocodiles pour des feux de poubelles. Des feux qui n’ont pas le pouvoir, eux, de débloquer un milliard en quelques heures pour une vie digne pour tous. Rire jaune, encore, en lisant le tweet d’Alexis Kraland : « Sorti d’une garde-à-vue de 8 heures parce qu’à gare du nord j’ai refusé de lâcher ma caméra à un policier dont le collègue affirmait que c’est une "arme par destination". Ils ont donc matraqué ma main qui la tenait avant de m’interpeller pour "rébellion de palpation" ».

     Rire jaune, toujours, quand nous vivons en direct l’arrestation de Gaspard Glanz, de Taranis News et que nous découvrons le verdict : interdiction d’exercer son métier, notamment le 1er Mai, mais également tous les samedis, jusqu’à son procès en octobre, le condamnant ainsi à la mort économique… Rire jaune, enfin, pour cette enquête diligentée pour rechercher les prétendus coupables d’un slogan de manif repris par quelques-uns aux côtés de tant d’autres qui crient à leur bourreaux « rejoignez-nous ». Il faudra bien finir par accepter de regarder le réel, aussi absurde qu’il soit. En France, aujourd’hui, on arrête et condamne des journalistes, on assassine une innocente qui ferme ses volets, on mutile des manifestants, on recherche les coupables d’un cri de rage, mais on laisse les véritables crimes impunis. La mort, les mains arrachées, les personnes éborgnées, les blessés graves, les interpellations injustes qui se déroulent dans une violence inouïe, les insultes racistes et homophobes, l’humiliation… Impunité totale ! Le Droit de manifester et la liberté de la presse abolis… Impunité totale !

    Tout ça dans un assourdissant concert de silence par ceux-là même qui pleurnichent sur un slogan et nous demanderont, dans la foulée, de voter pour eux, de regarder leurs émissions débilitantes, de lire leurs journaux propagandistes, de consommer leur bouffe glyphosatée, d’acheter leurs produits en toc fabriqués par des enfants à l’autre bout du monde… Pour faire durer encore quelques années un système qui tue l’humanité à petit feu. Comment est-il possible de s’indigner sincèrement de la colère envers les flics ? Lequel d’entre eux a pleuré Zineb, qui est allé voir la famille, qui a manifesté une once de compassion ? Qui a avoué sa culpabilité pour Geneviève ? Qui a provoqué les blessures à vie ? Qui, chaque samedi, commet des actes indignes, violents, barbares, contre des innocents ? Qui s’en repend ? Personne, absolument personne. Personne n’a émis le moindre regret, c’est même tout le contraire. Depuis 23 semaines, depuis 161 jours, mais en fait depuis bien plus longtemps encore, se succèdent, ininterrompus, des actes infâmes, des abus de pouvoir, la violence policière. Jusqu’à plus soif !
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41157

    Alors non, surtout, ne nous rejoignez pas ! Nous n’avons pas besoin de vous, nous ne sommes pas comme vous. Nous sommes peut-être des riens, et pourtant nous sommes tout à la fois le feu et la colère, la lave et la rage, la glace et la volonté, déterminés à ne plus céder une once de tout ce que vous entendez voler et détruire. Demain, après demain, dans nos manifs, il y aura mille Gaspard, mille Alexis, mille Zineb et nous serons de plus en plus nombreux pour vous faire rire jaune, à votre tour.

     

    Jaune, comme le soleil, couleur de la vie ..


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :