• L'humain, ce tueur sans état d'âme ...

    Les mers étouffent par manque d’oxygène

    Par Claude-Marie Vadrot

    De grandes zones de pêche vont tout simplement disparaître sous l’un des effets du réchauffement climatique.
    Les scientifiques qui auscultent mers et océans ont déjà découvert que leurs niveaux montaient inexorablement. Qu’ils s’acidifiaient. Que les coraux blanchissaient et mouraient. Qu’ils étaient de plus en plus pollués. Que les plastiques l’encombraient au-delà du supportable et que les poissons y disparaissaient. Les chercheurs du Centre océanique Helmholtz de Kiel en Allemagne, en liaison avec des dizaines d’autres organismes, viennent d’apporter leur contribution à un état des lieux aussi inquiétant que négligé : les mers, toutes les mers, manquent d’oxygène. Andréas Oschlies, qui pilote l’équipe internationale qui a sillonné toutes les zones maritimes du monde pour effectuer les mesures conduisant à ce grave constant, explique : “Nous avons été surpris par l’intensité des changements constatés, par la vitesse avec laquelle la teneur en oxygène baisse et à quel point cela remet en cause les écosystèmes marins. Il s’agit d’un état d’urgence”.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40691

    Sauf des méduses qui ne paraissent pas gênées par la baisse rapide des teneurs en oxygène des eaux, même celles qui sont les plus froides. En témoignent les « zones mortes » déjà identifiées dans le Golfe du Mexique, au large de la Floride et de la Californie mais aussi au large des côtes chinoises.

     

    L'humain, ce tueur sans état d'âme ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :