• La délation, parlons-en ...

    Fayot, mouchard, poucave, balance, vendu, collabo, Judas… les noms d’oiseau ne manquent pas pour désigner les honnêtes citoyens, lanceurs d’alerte à leur façon, qui n’hésitent pas à prévenir les autorités des larcins dont ils sont témoins. Mal-aimés par la culture populaire, ces indics n’en sont pas moins choyés par les autorités qui vont même dans certains pays jusqu’à les récompenser.! (Topito)

    3. La Corée du Sud ...

    Inspirée de sa voisine nordique, la Corée du Sud a fait de la délation une base du "vivre ensemble". Il existe même des écoles de la délation qui forment les futurs mouchards professionnels à espionner leurs congénères. Plus de 300 infractions donnent ainsi droit à une prime de l’État en cas de dénonciation. Un jet de mégot dans la rue ? 20€ dans la poche ! Un travailleur non déclaré ? 300 balles ! En moyenne, les « baveux » touchent 20 % de l’amende que doit payer chaque contrevenant. La méthode fonctionne tellement bien qu’elle a été déclinée pour les mesures sanitaires pendant la crise de la Covid-19 : des bons d’achat de 75 euros étaient promis aux délateurs les plus efficaces !

     

    La délation, parlons-en ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :