• La délation, parlons-en ...

    Fayot, mouchard, poucave, balance, vendu, collabo, Judas… les noms d’oiseau ne manquent pas pour désigner les honnêtes citoyens, lanceurs d’alerte à leur façon, qui n’hésitent pas à prévenir les autorités des larcins dont ils sont témoins. Mal-aimés par la culture populaire, ces indics n’en sont pas moins choyés par les autorités qui vont même dans certains pays jusqu’à les récompenser.! (Topito)

    4. La Grande-Bretagne ...

    Quand ce n’est pas la presse type the Sun qui offre plusieurs dizaines de milliers d’euros pour toute information sur un fait divers sordide, des associations financées par des dons récompensent elles-aussi les délateurs pour des affaires de drogue, arnaques à l’assurance et autres délits moins médiatiques. Chaque signalement est ainsi vérifié par des employés de l’asso avant d’être remonté aux services de police compétents. Il est également possible de balancer son voisin qui se balade en Porsche alors qu’il est au RSA (même si ce « revenu » n’existe pas au UK), et toucher entre 10 et 15 % de l’argent récupéré par les services fiscaux.

     

    La délation, parlons-en ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :