• La guerre est le problème, pas la solution ...

    La guerre n’est pas la solution, elle est le problème

    Par B. Girard

    À partir de combien d’attentats, de combien de victimes vont-ils prendre conscience qu’ils ont tout faux ? Ils, c’est-à-dire les décideurs et les faiseurs d’opinion publique. La barbarie, le mal absolu à éradiquer, la France en guerre, etc., ces mêmes paroles qui tournent à vide depuis Charlie Hebdo, les mêmes postures martiales, les mêmes mouvements du menton.

     

     L’État d’urgence ? Il n’a pourtant pas manqué d’observateurs pour pointer du doigt son détournement : des milliers de policiers réquisitionnés contre les mouvements sociaux, des arrestations arbitraires sans rapport avec le terrorisme, une surveillance généralisée de la population totalement à côté de la plaque, une opération Sentinelle de pure communication. On peut, bien sûr, continuer à accuser, en vrac, les services de renseignement belges, Schengen, les réfugiés, l’Europe, l’Éducation nationale qui ne sait plus former de bons Français, le communautarisme, l’islam incompatible avec « nos » valeurs. La liste est infinie, jamais close mais il ne faut surtout pas poser d’autres questions.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article31850
    Hasard du calendrier : ce 14 juillet, suite à l’affligeante - et combien dérisoire - parade militaire sensée symboliser l’unité nationale, le président de la République dissertait gravement sur la « très grande puissance » qu’est la France. Une très grande puissance, défilant comme à la parade mais qui s’avère incapable de protéger sa population. On peut continuer à s’aveugler, tant que le peuple en redemande...

    La guerre est le problème, pas la solution ...

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :