• La mécanique de la dictature ....

    La mécanique des pouvoirs en 2017

    Par Francis Arzalier

     

    Les élections successives du printemps 2017 ont doté la France d’un President-monarque aux allures de jeune premier, qui prétend incarner un pouvoir plus moderne. En fait, sa modernité se réduit à être encore moins représentatif des Français que le précédent (seuls 15 pour cent des électeurs potentiels ont voté pour lui !). On sait seulement qu’il ne fera qu’aggraver la politique antérieure, au détriment des revenus et des Droits des salariés, et qu’il poursuivra la politique extérieure belliciste au service des impérialismes états-uniens et germanique (il nous l’a dit lors de ses premiers voyages au Mali et en Allemagne).

     Il prévoit de le faire d’autant plus facilement que le système électoral français, majoritaire et monarchique de façon caricaturale, lui aura donné une majorité massive de députés alors que l’opposition est réduite à quelques élus. Des lors, la seule voie est d’animer les luttes populaires, dans la rue et les entreprises. Animer ces combats de classe en se donnant les moyens de réussir, exige de bien analyser les "Pouvoirs" que nous combattons. Dès les années de "Guerre Froide", des intellectuels progressistes américains définissaient leur État, dont l’impérialisme les inquiétait, "le Complexe militaro-industriel". Un demi-siècle plus tard, dans les pays capitalistes développés comme la France, les mécanismes des pouvoirs pesant sur les citoyens se sont beaucoup alourdis et compliqués.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35154

    La mécanique de la dictature ....


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :