• La mer ...

    La mer ...


    La mer…
    Il te faut l'imaginer ici violente,
    mais amoureuse,
    telle une divinité de la mythologie.
    Elle lèche les rochers de son écume blanche,
    rampe, glisse, s'insinue, monte, descend, remonte :
    elle caresse de ses longues lames l'âpre et mâle rocher,
    lui parle à l'oreille et,
    dépitée enfin,
    se brise dans un râle d'amour
    comme le cœur se brise, dit-on,
    de désir inassouvi.
    Michel del Castillo


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :