• La Nouvelle-Zélande ...

    En 1842, un maori nommé Maketu a été jugé et pendu pour meurtre. Il avait travaillé pour un Européen qui, selon lui, le maltraitait et il s'en est occupé en allant chez lui et en l'abattant ainsi que toute sa famille.
    Un chef maori, Hone Heke, était furieux. Maketu avait été jugé en vertu de la loi britannique. Cela prouvait encore que les Maoris n'avaient plus le contrôle de leur propre pays. Ils payaient pour la première fois des taxes et des droits, et ils étaient soumis à des tribunaux étrangers. Hone Heke a décidé qu'il ne vivrait plus sous la domination britannique.
    Ses hommes ont abattu un mât qui brandissait l'Union Jack. Quand les Britanniques l'ont remis en place, il l'a coupé encore et encore. Les Britanniques ont essayé de le remettre en place trois fois, et Hone Heke le coupait à chaque fois. "Dieu a fait ce pays pour nous. Il ne peut pas être tranché », écrivait-il aux forces britanniques. "Retournez dans votre pays, qui a été fait par Dieu pour vous."
    Les deux parties se sont battues sans vainqueur. Quand les combats furent finis, cependant, l'Union Jack a encore été piétiné.

    La Nouvelle-Zélande ...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :