• Le chien de Goya ...

    Le chien de Goya ...


    Le chien de Goya n’aboie plus,
    son maître est sourd.
    Ne plus entendre – le son est noir –
    le cri du chien, c’est renoncer
    à prononcer l’espoir.

    L’aboi s’est dissous dans le brun,
    il colore le tableau, et le ciel
    est aux abois sombres de la nuée.
    Sur le mur il y a des traces,
    des mots difformes qu’un sourd
    a jetés comme des crachats,

    des mots de brute.
    Emmanuel Merle


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :