• Le coup du lapin ...

    Pour faire face à la crise alimentaire, le gouvernement vénézuélien entend développer l'élevage de ce rongeur, considéré dans ce pays comme un animal de compagnie, et non une denrée alimentaire.
    Confronté à une crise alimentaire et économique sans précédent, le Venezuela semble déterminé à combler ses carences. Le gouvernement, sous l'impulsion du président Maduro, a annoncé, mercredi, la mise en place, dès le 4 octobre prochain, d'un nouveau plan d'agriculture urbaine. Dans ce cadre figure notamment le «plan lapin» afin de développer l'élevage du rongeur, et inciter les habitants à en manger. «Il y a un problème culturel parce qu'on nous a appris que les lapins étaient des animaux mignons», a déploré cette semaine le ministre de l'Agriculture, Freddy Bernal, lors d'une émission télévisée. «Un lapin n'est pas un animal de compagnie. C'est deux kilos et demi de viande riche en protéines, sans cholestérol.»
    Restait à convaincre la population de les passer à la casserole. Maduro a distribué des lapins aux familles, comme en France on distribue des poules, mais quand ils sont venus voir s'ils avaient fait des petits et nourri la famille, les Vénézuéliens leur avait acheté des laisses et se promenaient avec ...

    Le coup du lapin ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :