• Le jardin parfait ...

    Le jardin parfait ...


    penser le jardin en terme de parfums et de sons

    (et pas seulement de couleurs et de formes) ;
    dans l’Al-Andalus du Moyen Age,
    les jardiniers s’en préoccupaient au premier chef,
    introduisant ainsi en leur cœur
    certaines espèces animales comme le paon et la colombe
    pour les qualités et les variétés de leur chant
    perceptible au milieu d'une allée ou d'un bosquet,
    des espèces florales au cœur de tels parterres
    uniquement pour leur parfum,
    là des citronniers pour embaumer en secret
    le sud du cercle dessiné par une fontaine,
    ici des jasmins invisibles seulement à la vue ;
    ainsi tout contribuait à l'idée du jardin,
    tous les sens interpellés tour à tour,
    pour le créer, le colorer, l'illuminer ;
    ainsi la poésie d'Al-Andalus régnait au cœur de la société
    Pierre Cressant


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :