• Le mur se rapproche ...

    A qui donc le Premier ministre a-t-il cru s’adresser et pour dire quoi ?

     Réponse : à des sourds-muets aveugles qui ne comprennent rien à rien et ne veulent surtout rien voir et rien entendre de l’urgence majeure du moment : l'impasse économique et sociale associée à une catastrophe politique, économique et sociale qui entraînent le pays vers l’abîme, la France en particulier et l'Europe en général, alors que nous devrions mobiliser toutes nos énergies pour coller à la réalité d'un monde en complète mutation géopolitique, géoéconomique, géofinancière.

    Qu'il me soit ici permis de procéder à une introduction en confrontant deux ordres d'événements tant le sujet est important, par simple contraste :

    D'un côté les détails de la photo sont implacables : un pays de vieux à l'horizon intellectuel et mental barré (casquette et oeillères) qui n'a que faire de l'avenir de ses enfants et des générations futures. Des classes moyennes passées à la paille de fer qui continuent de voter contre leurs intérêts dans un combat perdu d'avance pour tenter de maintenir un niveau de vie en capilotade. Une France qui s'éreinte financièrement dans une course dont les règles sont faussées par ceux-là mêmes qui les édictent et les imposent. Des dirigeants - politicards maléfiques - qui jouent contre les intérêts du pays et obèrent son avenir comme celui de ses habitants, leurs regards et préoccupations rivés sur des objectifs politicards à court terme (les "municipales, les régionales, les sénatoriales, la présidentielle") alors que la déglingue et la débine se généralisent partout en France, n'épargnant plus personne et aucun endroit.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-ses-dirigeants-et-le-215843

     

    Le mur se rapproche ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :