• Le pin parasol ...

    Le pin parasol ...


    Il est temps que je parte.

    Je connais un pin qui se penche sur la mer.
    À midi, il offre au corps fatigué une ombre mesurée comme notre vie,
    et le soir, à travers ses aiguilles,
    le vent entonne un chant étrange
    comme des âmes qui auraient aboli la mort
    à l’instant de redevenir peau et lèvres.
    Une fois, j’ai veillé toute la nuit sous cet arbre.
    À l’aube, j’étais neuf comme si je venais d’être taillé dans la carrière.

    Si seulement l’on pouvait vivre ainsi !
    Peu importe.
    Georges Séféris


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :