• Le plaisir trop court d'une présence aimée ...

    Le plaisir trop court d'une présence aimée ...


    Je me pose tant de fois cette question à moi-même,
    pourquoi sommes-nous si peu,
    si brièvement,
    avec ceux qui nous procurent bien-être et détente,
    repos de l’âme et plaisir de l’esprit ?
    Fine et pernicieuse contradiction,
    écume de malédiction plus grave peut-être.
    René Char à Albert Camus,  Juillet 1955


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :