• Le pont Nomentano ...

    Le pont de Nomentano a été érigé à l'endroit où la Via Nomentana traversait la rivière Aniene au pied de la colline Monte Sacro, un lieu traversé par le passage des troupeaux transhumants depuis l'Antiquité.

    Le pont a été détruit et restauré à plusieurs reprises et présente une variété de matériaux et de techniques de construction qui embrassent une large période chronologique, de l'Antiquité à l'époque médiévale et moderne.

    Le pont présente aujourd'hui une grande arche en travertin, surmontée d'une fortification crénelée médiévale, et deux arches latérales en rampe de chaque côté. À l'origine, le pont enjambait la rivière Aniene avec une double arche, dont il ne reste que celle du côté du Monte Sacro. L'arc, de 15,1 m de large, a les façades en pierre de taille travertin et le sous-arc en pierre de gabina. Les piliers des arcades, fortement remaniés par les travaux ultérieurs, étaient constitués de blocs parallélépipédiques de tuf lithoïde rouge, dont certains sont conservés dans celui du Monte Sacro.

    Dans le pylône du côté aval, vous pouvez voir les restes d'un pilier carré de travertin incorporé dans la maçonnerie de briques du Moyen Âge, peut-être un jambage d'une fenêtre pleine placée au centre entre les deux arcs d'origine supposés ; actuellement ce côté de la façade est composé d'un parement soigné en briques nues attribuable à la restauration du VIe siècle, nécessaire suite à la destruction du pont lors de la guerre gréco-gothique (535-553).

    Des études récentes ont permis de proposer une reconstitution de l'aspect originel du pont : deux arches centrales d'une portée de 15,1 m séparées par un pylône central de 6 m de large dans lequel se trouvait une fenêtre anti-inondation de 3 m. arches de chaque côté, qui pendant les crues de la rivière favorisaient l'écoulement de l'eau (voir Ponte Fabricio). Pour la technique de construction et les matériaux utilisés, le pont d'origine est daté entre la fin du IIe et le début du Ier siècle av.

    Le pont fait l'objet d'interventions massives de reconstruction : les arches latérales construites en ciment avec des matériaux nus (marbre, brique, silex, blocs de tuf) et des viroles en briques fragmentées peuvent être attribuées au VIIIe siècle ; la structure crénelée du château est liée aux travaux réalisés sous le pape Niccolò V (1447-1455), dont les armoiries papales subsistent sur la façade d'accès côté vallée.

    Il y a aussi l'une des tours crénelées destinées aux corps de garde côté vallée qui protégeaient les portes d'accès au pont ; tandis qu'une cage suspendue (une latrine) a été ajoutée du côté amont au XVIe siècle et restaurée au milieu du XIXe siècle. Une consolidation et une restauration conservatrice de l'ensemble du pont ont été récemment réalisées par l'administration municipale.
    https://www-sovraintendenzaroma-it.translate.goog/i_luoghi/roma_antica/monumenti/ponte_nomentano?_x_tr_sch=http&_x_tr_sl=it&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=ajax,sc

     

    Le pont Nomentano ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :