• Le président pétochard en perpétuel 2 poids, 2 mesures

    Le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire (GI) a contesté vendredi devant le Conseil d’État sa dissolution décrétée en mars par le gouvernement, en rejetant l’idée qu’il incite à la haine en liant systématiquement immigration et insécurité. Lors de l’audience en référé, l’avocat de GI Me Pierre Robillot a estimé que l’association ne faisait qu’« interpeller » sur des questions d’actualité, dans la lignée des débats publics sur ces sujets. « Pour Génération identitaire, tout immigré est une personne violente en puissance et susceptible de passer à l’acte. Il y a un lien automatique entre violence, immigration et insécurité », a au contraire accusé Pascale Léglise, la directrice adjointe des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur, lors de l’audience.

    En appui, elle a cité différents slogans du groupuscule d’extrême droite, égrenés au long de leurs neuf années d’existence : « Quand tu sors de chez toi, tu n’es plus en sécurité », « la racaille peut frapper », « on les accueille, ils nous égorgent* », « immigration, invasion ». « Face à l’insécurité, la racaille et l’islamisation : protège ton peuple ! », écrivait aussi l’association sur Twitter.
    https://www.fdesouche.com/2021/05/01/generation-identitaire-conteste-sa-dissolution-devant-le-conseil-detat-la-representante-du-ministere-de-linterieur-leur-reproche-notamment-le-slogan-on-les-accueille-ils-nous-egorgent/

    * C'est tellement vrai cette insécurité que mes enfants ne veulent plus que j'aille à ma pharmacie, sur une place tenue par "nos chances" et que bientôt je ne saurais même plus à quoi ressemble Nantes, le tram étant lui aussi réservé à "nos chances" ... mais tout va très bien Monsieur le pétochard ...

     

    Le président pétochard en perpétuel 2 poids, 2 mesures


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :