• Le tourisme destructeur ...

    Dans le centre de Lisbonne, au Portugal, il y a toujours plus de touristes et toujours moins d'habitants. Les Lisboètes sont presque introuvables dans certains quartiers. Alfama, est tellement apprécié des vacanciers que les riverains ont le sentiment d'être envahis, chassés de chez eux. Et parfois ce n'est pas qu'une impression. Antonio Melo, un habitant du quartier a reçu un avis d'expulsion. "Le nouveau propriétaire de l'immeuble est une entreprise, elle va le transformer pour le tourisme et ne veut pas que je reste", relate-t-il. Une fois expulsés, les locataires n'ont pas les moyens de rester en centre-ville. Les loyers augmentent trop vite pour les petits commerces aussi. L'épicerie installée depuis 45 ans doit laisser place à un hôtel. Au bord de la faillite il y a sept ans, le Portugal a tout fait pour convaincre les étrangers de visiter le pays et de s'y installer avec réductions d'impôts. Leurs investissements ont relancé l'économie, mais provoqué une flambée des prix à Lisbonne. Le salaire moyen est de 950 €, deux fois moins qu'en France. 10 000 € le mètre carré dans certains quartiers Dans les quartiers les plus prestigieux de Lisbonne, les prix atteignent 10 000 euros le mètre carré, comme à Paris. Devant l'ampleur de la transformation du cœur de Lisbonne, même le Premier ministre socialiste s'inquiète que les centre-villes deviennent "des Disney-Land, des parcs d'attraction pour touristes", mais pour l'heure, aucune mesure de régulation ne vient vraiment changer la donne.

     

    Le tourisme destructeur ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :