• Le verbe politique quand on est un NUL !!!

    Quand le verbe n’a plus de tenue, le pire est à craindre

     

    Pourquoi tant de violence politique ?

    Philippe Bilger

    Pourquoi tant de violence politique ? A ce questionnement, on opposera qu’il y en a toujours eu et qu’il n’y a rien de nouveau dans notre démocratie imparfaite…


    Il me semble toutefois que sous la présidence d’Emmanuel Macron, et à l’approche de l’échéance de 2022, le climat s’aggrave et que les polémiques, faisant feu de tout bois, mêlant des controverses dérisoires à des enjeux importants, prennent un tour de plus en plus vindicatif, personnel et furieux. Même si, malgré une repentance de façade, on ne pourra jamais espérer du président de la République et de ses soutiens de la première heure une véritable contrition, il faut bien admettre que ce qu’Arnaud Benedetti qualifie “d’arrogance faite président” dans Valeurs actuelles n’est pas pour rien dans la création et le développement de cette fièvre malsaine.

    Selon Onfray, nous ne sommes plus vraiment en démocratie ...

    S’agit-il d’ailleurs d’arrogance ou plutôt d’une sorte d’indifférence à l’égard de ce que le commun des citoyens, la société pourraient penser ? Il y a chez Emmanuel Macron, à bien les analyser, des attitudes qui révèlent d’abord qu’il est le roi dans son royaume et qu’il y accomplit ce que bon lui semble. Le drapeau européen laissé seul durant 24 heures relève d’une autre dispute que celle de la promotion d’Agnès Buzyn mais si on veut bien réunir, au début du quinquennat, la faveur faite à Philippe Besson puis, plus tard, la gestion maladroitement protectrice de l’affaire Benalla, enfin le choix d’Eric Dupond-Moretti comme garde des Sceaux, on retrouve, à la source de ces péripéties discutables et discutées, un dédain identique pour tout ce qui n’est pas le pur désir macronien. Il y a une forme de mépris pour les principes d’une décence démocratique puisque ce qui émane du président, provocateur ou non, est la règle dans cette République qu’Emmanuel Macron a ajustée pour satisfaire son impérieuse solitude dans la volupté de présider.
    https://www.causeur.fr/quand-le-verbe-na-plus-de-tenue-le-pire-est-a-craindre-violence-politique-221908

     

    Le verbe politique quand on est un NUL !!!

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :