• Le vire-vire du Rhône ...

    Le vire-vire ou vire-soulet était un petit bateau de pêche utilisé sur le Rhône pendant la première moitié du XXe siècle. À cette époque, il n’y avait aucun barrage ni écluse entre Lyon et la mer. Le fleuve correspondait encore à la description qu’en avait faite Jules Michelet quelques décennies plutôt : c’était
    « un taureau furieux qui descend des Alpes et court vers la mer ».
    Dans notre région, il y avait le long de la rive droite, côté Ardèche, une douzaine de vire-vire en bois amarrés entre Rochemaure et Viviers. Sur la rive gauche, côté Drôme, au niveau de la commune de Châteauneuf-du-Rhône, il y avait les trois vire-vire en bois de MM. Guigon, Bacconnier et Benoit ainsi que celui, en béton armé, de MM. Audigier et Pradier ; M. Audigier était marié à la fille du directeur des Cimenteries Lafarge. L’utilisation du béton armé pour la construction de ce bateau va permettre une meilleure conservation de la coque ainsi que sa récupération et sa restauration en 2014.
    Quelques kilomètres plus au sud, nos voisins de la commune de Donzère disposaient aussi de vire-vire en bois. Le célèbre peintre donzérois Loÿs Prat (1879-1934) a réalisé une peinture d’un de ces bateaux. Sur sa toile, on peut observer, du côté du fleuve, une partie de la pale en bois qui, entraînée par le courant, provoque la rotation d’un axe cylindrique sur lequel sont fixés les deux paniers grillagés permettant de récupérer les poissons. (fig.1)
    https://fdmf.fr/le-vire-vire-de-chateauneuf-du-rhone-une-machine-a-pecher-drome-region-auvergne-rhone-alpes/

     

    Le vire-vire du Rhône ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :