• Les cimetières dormants ...

    Devenus des lieux de promenade, c'est au coucher de soleil que ces cimetières " dormants " ou " de lierre " dévoilent leurs plus beaux atours. Et sont paradoxalement des lieux plein de vie. Un univers singulier, d'une grande sérénité.
    Composés en majorité de concessions acquises à perpétuité, ils constituent autant de parcelles privées que la Ville de Caen n'est pas en droit de prendre en charge, ni de supprimer. Depuis longtemps, la nature y a repris ses droits, noyant de mousse les pierres tombales, faisant ployer les stèles et créant un univers singulier, d'une grande sérénité. Seuls le troublent de temps à autre quelques lapins, oiseaux et chats qui en ont fait leurs royaumes.
    Chaque « cimetière dormant » a son intérêt propre. Au sud de la ville, à proximité du quartier de Vaucelles, le cimetière Saint-Jean est un ancien site de carrières. Un front de taille y est encore visible. D'illustres personnages s'y côtoient, en particulier le grand naturaliste Arcisse de Caumont, fondateur de la Société française d'archéologie au XIXe siècle, et le véritable “Monsieur Loyal”, directeur du Cirque national, qui donna son nom à une lignée de présentateurs circassiens.
    https://www.tendanceouest.com/actualite-8168-on-les-appelle-cimeti-egrave-res-dormants.html

     

    Les cimetières dormants ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :