• Les contes de fées ne sont pas toujours ce que l'on croit ...

    Les contes de fées du passé étaient souvent pleins de rebondissements et de fins macabres et horribles. De nos jours, des entreprises comme Disney les ont aseptisées pour un public moderne qui est clairement jugé incapable de faire face, nous voyons donc des fins heureuses partout.
    Cette liste examine certaines des fins courantes que nous connaissons et explique les origines horribles d'origine. (listverse)

    La petite Sirène ...

    La version 1989 de la Petite Sirène est peut-être mieux connue sous le nom de "The big whopper !" Dans la version Disney, le film se termine avec Ariel, la sirène, transformée en humaine pour qu'elle puisse épouser Eric. Ils se marient dans un merveilleux mariage auquel assistent des humains et des sirènes. Mais, dans la toute première version de Hans Christian Andersen, la sirène voit le Prince épouser une princesse, et elle désespère. On lui offre un couteau pour poignarder le prince à mort, mais plutôt que de le faire, elle saute dans la mer et meurt en se transformant en mousse. Hans Christian Andersen a légèrement modifié la fin pour la rendre plus agréable. Dans sa nouvelle fin, au lieu de mourir lorsqu'elle est transformée en mousse, elle devient une "fille de l'air" attendant d'aller au paradis. Donc, franchement, elle est toujours morte à toutes fins utiles.

     

    Les contes de fées ne sont pas toujours ce que l'on croit ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :