• Les effacés de la terre ...

    Julie vit à Caen, dans un pavillon. Provinciale, scolarité brève, divorcée d’un mari infidèle, en couple avec un « compagnon » rencontré au travail, deux fils adolescents, des journées sans fantaisie, un cours de zumba par semaine. Des femmes comme Julie, on en croise à tous les coins de rue de la France périphérique. Dernièrement, elle a été virée sans ménagement d’un job dans la « grande distri ». Son monde s’est effondré.

    Ce livre est bref et poignant ; il n’a pas d’autre prétention que celle de parler des millions d’invisibles de cette « France de l’envers », mais cette prétention est énorme et malheureusement rare. Son héroïne, fragile, courageuse, à la dérive dans le monde inhumain qu’ont fabriqué libéraux et libertaires, est infiniment touchante. On voudrait la prendre dans ses bras et lui dire que ça va aller. Benoît Rayski a dû y penser aussi.

    Que vont devenir toutes les Julie broyées par la roue du capitalisme, hébétées par la médiocrité organisée de ces existences grises, de ces petits bonheurs commerciaux, piétinées par le pouvoir et menacées d’extinction ? Bien malin qui le dira. Cette question noue la gorge.
    https://www.bvoltaire.fr/livre-les-effaces-de-la-terre-benoit-rayski/

     

    Les effacés de la terre ...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :