• Les gouvernements de la HONTE ...

    Le parlement de la honte.

    Ainsi donc, confier la souffrance au travail à ceux qui depuis belle lurette, pour la plupart, ont coupé tout contact avec la vie professionnelle est la plus grave méprise que le peuple souverain a commise. La chambre, qu’elle fut haute ou bien basse, est composée de gens bien habillés qui ne risquent pas de faire une dépression.Conditions de travail confortables, salaires très convenables, considération de leur environnement immédiat assurée par une obséquiosité qui ne se dément pas en dépit des immenses responsabilités de cette classe politique incapable d’infléchir le réel, tout est réuni pour ne pas risquer la plongée dans les bas-fonds de la conscience. Ceux-là sont définitivement à l’abri d’un mal qui selon eux n’existe pas.Une journée de perdue au parlement à écouter les élucubrations des insoumis qui osent affirmer qu’un mal sournois ronge les travailleurs. La belle affaire, la jolie manipulation que voilà fomentée par ces mal-embouchés qui osent défendre la cause des gens d’en bas. Ceux-là même qui ne sont absolument pas représentés dans les travées de ces hémicycles, ainsi nommés parce qu’ils ne représentent pas plus de la moitié de la société et encore, le compte est large.
    https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/depression-ou-des-pressions-201328

     

    Vous avez le choix entre ça :

    Les gouvernements de la HONTE ...

    ou ça :

    Les gouvernements de la HONTE ...


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :