• Les petites mains masculines ...

    Dans un portrait de Thomas William Wood, en 1856, on voit le soldat Thomas Walker assis dans un lit bien rangé. Des bandages blancs et propres enveloppent sa tête, cachant des cicatrices de nombreuses chirurgies pour extraire des fragments de crâne d'une blessure subie dans la guerre de Crimée. Sur le lit se trouve à la fois son uniforme rouge vif et une courtepointe que le soldat britannique cousait dans le même tissu de laine. La peinture dépeint simultanément Walker comme un héros militaire et un homme civil, regagnant son indépendance, en utilisant le métier traditionnellement féminin de la courtepointe à la convalescence. C'était aussi un peu de propagande pour les militaires britanniques, présentant leur hôpital et leur soldat comme étant ordonnés et compétents. On a même rapporté dans le Morning Chronicle du 25 décembre 1855 que la reine Victoria avait acquis l'une des courtepointes géométriques uniformes de Walker.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://hyperallergic.com/398931/wartime-quilts-folk-art-museum/&prev=search

     

    Les petites mains masculines ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :