• Les platanes ...

    Les platanes ...


    Jamais remarqué les autres années
    à quel point les platanes savent se placer en réserve du printemps,
    de son agitation qui rend les rues plus lumineuses, en attente ;
    sans doute parce que rarement printemps n'a été si précoce dans son chant,
    ses traversées, son envol ;
    tout désormais brille de verts variables
    autour d'eux dépouillés solitaires,
    impassibles à cette lumière ;
    et il y avait là une grandiloquence d'originalité,
    une énergie du diable,
    une résistance, à garder cette posture, cette tenue d'hiver,
    ce refus des influences,
    de participer au grand jeu des métamorphoses
    Pierre Cressant


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :