• Les restaurants peinent à ouvrir : distanciation ...

    À l’appel de 195 associations (pas moins, mais sans doute la plupart d’entre elles tiendraient-elles dans une Clio), des milliers de sans-papiers, africains pour la plupart, ont défié les lois françaises en paradant dans les rues de la capitale, depuis l’Opéra jusqu’à la place de la République. Pour que, de sans-papiers illégaux, ils deviennent des émigrés de plein droit. Ils étaient 5.500, selon la police.

    Pour eux, serrés les uns contre les autres, c’était un véritable appel à l’insurrection défiant les gestes barrières, bien sûr, et l’interdiction du préfet de police de manifester, puisqu’ils ne respectaient pas le décret interdisant les rassemblements de plus de dix personnes. Ces illégaux qui demandent à être bien accueillis en France ont une conception bien particulière de ce qu’est devenue la France pour eux : une planche à billets sans lois !

    On a même vu et entendu, sur la place de la République, où des centaines d’Africains avaient investi la statue, le député écologiste François-Michel Lambert bardé de son écharpe tricolore haranguer la foule pour exiger la régularisation de tous ces hommes arrivés sur notre sol sans le moindre visa. Les slogans ? « Liberté pour tous les enfermés », « Des papiers pour tous »… ou même « Police assassins », comme on peut l’entendre très clairement dans cette vidéo relayée par Éric Ciotti.
    https://www.bvoltaire.fr/des-milliers-de-clandestins-defient-dans-paris-le-covid-19-et-la-france/

     

    Les restaurants peinent à ouvrir : distanciation ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :