• Les traîtres ...

    Pour qui a déjà croisé le journaliste du Figaro, courtois, souriant, posé, cette sainte colère d’homme tranquille a encore plus de force.

    Dans le grand chantier de déconstruction qui se joue actuellement en France, il y a les ennemis, les vrais, reconnus et revendiqués. Les islamistes avancent à mesure que nous reculons. Ils jouent sans surprise leur partition. On pourrait presque dire que c’est de bonne guerre. Il y a, à l’autre bout du processus, les ignorants, Français moyens candides vaquant à leurs occupations : quoique vaguement inquiets, ils se laissent bercer par les dénégations rassurantes des grands médias, leur passivité est délétère mais, pour paraphraser l’Évangile, à ceux-là, on peut encore pardonner car ils ne savent pas ce qu’ils font. Pas même, souvent, ce qu’ils sont.

    (...)
    « Mais notre règne arrivera quand votre règne finira, nous tisserons le linceul du vieux monde, car on entend déjà la révolte qui gronde », chantaient les canuts. Le suaire de ce nouveau vieux monde ne sera pas en soie mais en VPC couleur citron. Conspués et dénigrés par ceux qui s’en méfient, ces gueux-là n’ont pas de chantre ? Ivan Rioufol veut bien être leur Aristide Bruant. Contre les traîtres. Qu’il pourfend dans cet essai d’une main de maître.
    https://www.bvoltaire.fr/livre-les-traitres-par-ivan-rioufol/

     

    Les traîtres ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :